Economie

Bosch, Airbus, Valeo, Safran... Leurs outils pour tenter de limiter la casse sociale

Cécile Maillard , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Face aux difficultés financières, les entreprises peuvent utiliser différents dispositifs, dont chacun répond à une problématique spécifique et qui peuvent se mixer. L’expérience de Bosch, Safran, Valeo, Airbus…

Bosch, Airbus, Valeo, Safran... Leurs outils pour tenter de limiter la casse sociale
Le groupe aéronautique Safran a mis en place le dispositif d’activité partielle de longue durée, afin de maintenir 6?000 emplois sur deux ans.

Pour amortir le choc de la crise, les entreprises ont à leur disposition une palette de dispositifs sociaux répondant chacun à une problématique bien spécifique.

1 - Préserver au maximum l’emploi

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte