Bosch à la recherche d’un repreneur pour son usine photovoltaïque de Vénissieux

Le groupe allemand a décidé de mettre fin à ses activités dans le photovoltaïque. Le site lyonnais cessera ses activités début 2014, faute d’un repreneur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bosch à la recherche d’un repreneur pour son usine photovoltaïque de Vénissieux

Bosch est à la recherche d’un repreneur pour son usine de montage de modules photovoltaïques de Vénissieux (Rhône). C’est ce qu’a affirmé le président de Robert Bosch France, Guy Maugis, lors d’une assemblée du personnel, vendredi 22 mars en début d’après-midi. Il se donne neuf mois pour en trouver un. "Si la vente n’intervenait pas, l’ensemble de la fabrication cesserait début 2014", précise dans une lettre datée du 22 mars adressée aux salariés Guy Maugis et Stefan Hartung, président du conseil de surveillance de Bosch Solar Energy AG.

Pour Guy Maugis, l’assemblage de panneaux photovoltaïques peut être une "activité rentable, en travaillant sur les marchés de proximité". Les pertes qui se sont élevées à 2,4 milliards d’euros depuis deux ans, pour l’ensemble de la division solaire de Bosch, proviennent essentiellement de la fabrication des lingots et des wafers, en amont.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le patron de Robert Bosch France a demandé aux salariés de continuer à assurer la livraison des panneaux photovoltaïques. L’usine de Vénissieux (240 personnes) dont la capacité annuelle de production est de 160 MW a un carnet de commandes "d'au moins six mois" pour des clients comme GDF, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et la Compagnie du Vent. Elle tourne avec quatre équipes, la semaine, la nuit et le week-end et une dizaine d’intérimaires.

Pour Marc Soubitez, délégué CFDT, un rapprochement avec Photowatt qui produit des cellules à Bourgoin-Jallieu (Isère) à une quarantaine de kilomètres de Vénissieux pourrait avoir un sens. Mais la filiale du groupe EDF Energies Nouvelles a annoncé son intention de créer sa propre unité de montage avec du matériel racheté à une entreprise allemande en filiale. Le syndicaliste table aussi sur la volonté du gouvernement de créer une filière photovoltaïque française et sur la table ronde qui devrait réunir prochainement, à l’initiative du ministère du Redressement productif et du ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, les partenaires sociaux et les représentants de la fédération patronale des énergies renouvelables pour sensibiliser les repreneurs possibles.

Vincent Charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS