Borgwarner fermera son usine de Monaco en 2015

Nouveau coup dur pour l’industrie monégasque avec la fermeture annoncée de l’unité de production de Borgwarner dans un an, entrainant le licenciement de plus de 200 techniciens et ingénieurs, incluant les sous-traitants, majoritairement français.

Partager
Borgwarner fermera son usine de Monaco en 2015

L’unité de production monégasque de composants électromécaniques pour l’automobile de Borgwarner (19 250 salariés, 60 sites dans le monde, 5,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2012) est donc condamnée. Elle détient pourtant une belle expertise avec un centre de R&D reconnu par son savoir-faire dans le domaine de la conception et de la fabrication d’électrovannes haute pression destinées notamment à deux clients, Magnetti Marelli (Groupe Fiat) et Delphi.

Ce centre a été à l’origine de "modules" destinés aux nouveaux modèles de boîtes de vitesses robotisées équipant notamment le groupe Fiat, entrés en production depuis 2009, et ayant fait l’objet d’un important programme d’investissement.

Propositions de reclassement en Europe

Les délégués du personnel protestent en soulignant que l’unité monégasque aurait réalisé un bénéfice de 1,9 million d'euros, pour 64,5 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2013. Mais Borgwarner prévoit une baisse de production de 50 % en cinq ans.

La société avait racheté à Eaton en 2006 cette unité de production monégasque qui, sur 4750 mètres carrés et cinq étages d’un immeuble industriel de Fontvieille, employait alors 230 salariés.

Elle produit des électrovannes de commande de haute précision utilisées dans les transmissions automatiques et dans les systèmes d’injection. Borgwarner propose aux salariés d’intégrer les effectifs d'autres sites Borgwarner en Europe (Tulle en Corrèze, ou encore en Italie, en Allemagne et en Pologne).

L'emploi industriel monégasque en forte baisse

Cette annonce survient après une vague de licenciements qui a touché Mécaplast et Theramex. L’industrie fléchit d’année en année dans la Principauté. Les immeubles industriels sont de plus en plus occupés par des sociétés de services, à l’image de celui qui abritait Sofamo-Biotherm, où travaille aujourd’hui le groupe Single Buoy Moorings (ingénierie offshore) qui compte 1 230 salariés dont 900 ingénieurs.

L’industrie monégasque ne comptait plus que 3114 salariés en 2013 (en baisse de 2 %), alors que l’emploi a progressé dans la Principauté de 1,7 % (51 000 salariés). Le gouvernement monégasque se dit "prêt à étudier des mesures de soutien afin de maintenir tout ou partie de l'activité en Principauté".

Michel Bovas

0 Commentaire

Borgwarner fermera son usine de Monaco en 2015

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS