Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Borealis joue la carte des engrais en France

, , , ,

Publié le

Un an après avoir racheté la division fertilisants (GPN) du groupe Total, Borealis annonce vouloir doubler sa production d’engrais d’ici 2020. Il vient d’investir 60 millions d’euros sur le site de Grand-Quevilly (Seine-Maritime) dans le cadre d’un arrêt réglementaire. Et se prépare à investir 125 millions d’euros sur ses deux usines de Grand-Quevilly et de Grandpuits (Seine-et-Marne).

Borealis joue la carte des engrais en France
Usine Borealis de Grand-Quevilly.
© Borealis

Le groupe Borealis, premier producteur d’engrais azotés en France et troisième européen, exploite le site de Grand-Quevilly (Seine-Maritime) situé sur la zone portuaire de Rouen. Avec 360 salariés, cette usine intégrée produit 1,1 million de tonnes d’engrais par an, 425 000 tonnes d’ammoniac et 870 000 tonnes d’acide nitrique.

Dans le cadre d’un arrêt réglementaire, le site de Grand-Quevilly vient de bénéficier d’un investissement de 60 millions d’euros, comprenant des travaux de maintenance et le remplacement de pièces et de machines dans les ateliers. Le groupe Borealis prévoit d’investir en outre 125 millions d’euros sur ses deux sites de Grand-Quevilly et de Grandpuits (Seine-et-Marne) au cours des cinq prochaines années.

"Faire tourner nos unités à fond"

Un an après avoir racheté la division fertilisants (GPN) au groupe Total, constituée des sites de Grand-Quevilly et de Grandpuits, Borealis dévoile sa stratégie en matière d’engrais. "Borealis croit en l’avenir des fertilisants en Europe. Il veut devenir numéro 2 européen", a confié Thibaut Tiberghien, directeur de Borealis Grand-Quevilly à Usinenouvelle.com. Borealis produit aujourd’hui 5 millions de tonnes d’engrais par an avec ses sites de Linz (Autriche), Ottmarsheim (Haut-Rhin), de Grandpuits et de Grand-Quevilly et ses activités de trading. "Notre objectif est de parvenir à un doublement en 2020 avec 10 millions de tonnes."

Comment ? Par des opérations de croissance externe et par un développement de ses trois sites de production en France : Grand-Quevilly, Grandpuits et Ottmarsheim. "Le challenge est de faire tourner ces unités à fond", indique Thibaut Tiberghien. Avec les contraintes d’un site classé Seveso 2 seuil haut.

Pour compenser les récents départs à la retraite, Borealis a recruté à Grand-Quevilly 37 salariés en 2013 et 25 en 2014, dont un certain nombre d’opérateurs de production de l’ex raffinerie voisine Petroplus qui a fermé en 2013. "Des salariés formés et compétents", souligne Thibaut Tiberghien.

Développer l’export

Borealis ne cache pas qu’il entend développer l’export au départ de son site de Grand-Quevilly situé à proximité de la Seine. A partir d’un quai remis en état et en service en 2013, Borealis charge des navires qui descendent la Seine jusqu’au Havre. "Nous chargeons un ou deux bateaux par semaine vers les pays européens", explique Thibaut Tiberghien, soit environ 6 000 tonnes d’engrais par semaine à destination de la Grande-Bretagne, de l’Irlande et des Pays-Bas, ce qui représente déjà près de 30 % de la production annuelle d’engrais du site.

Le groupe Borealis dont le siège social se situe à Vienne en Autriche réalise un chiffre d'affaires de 7,5 milliards d’euros avec 5 300 salariés. Le groupe est né en 1994 de l’union de Neste et Statoil. Il est détenu à 64 % par l’International Petroleum Investment Company (IPIC), fonds souverain de l’état d’Abu Dhabi. Les 36 % restants sont la propriété de l’investisseur autrichien spécialisé dans l’énergie OMV (Österreichische  Mineralölverwaltung).

Claire Garnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle