Tout le dossier Tout le dossier

Bonus-malus, étiquetage, poubelles de tri... Les nouvelles mesures du gouvernement pour l'économie circulaire

Le 12 août, la secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson a annoncé de nouvelles mesures pour favoriser le recyclage. En avril, le gouvernement présentait déjà une feuille de route sur l'économie circulaire. La secrétaire d'État a notamment révélé la mise en place d'un système de bonus-malus sur les produits à base de plastique.

Partager
Bonus-malus, étiquetage, poubelles de tri... Les nouvelles mesures du gouvernement pour l'économie circulaire
La secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson a révélé de nouvelles mesures pour l'économie circulaire.

Le plan du gouvernement sur l’économie circulaire se précise. Le 12 août, dans un entretien au JDD, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson a révélé de nouvelles mesures et a donné plus de détails sur la mise en place de la feuille de route gouvernementale présentée en avril 2018.

Une annonce retient l’attention puisqu’elle pourrait concerner directement les consommateurs. Le gouvernement souhaite mettre en place un système de bonus-malus sur les produits à base de plastique. "Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l'une fabriquée en plastique recyclé et l'autre non, la première sera moins chère", explique la secrétaire d’État au JDD.

Ce système devrait être mis en place en 2019. Dans un premier temps, il s’élèvera à 10% du prix des produits à base de plastique mais Brune Poirson émet le voeu de la “faire monter en puissance” par la suite.

Nouvel étiquetage et uniformisation des poubelles de tri

Brune Poirson annonce également la mise en place d’un nouveau logo d’ici 2020 pour clarifier l’étiquetage. Ce logo permettra de déterminer si un produit est recyclable ou s’il a été fabriqué avec du plastique recyclé. Le logo actuel “signifie juste que l’entreprise vers une contribution à un éco-organisme”, justifie la secrétaire d’État.

Un système de consigne solidaire sera expérimenté à l'automne 2018 dans des villes pilotes. "Quand vous déposerez une bouteille, cela contribuera à financer un fonds en faveur d'une grande cause", précise Brune Poirson.

Autre nouveauté : l’uniformisation de la couleur des poubelles de tri qui diffèrent pour l’instant entre les différentes municipalités. Une mesure souhaitée par certains professionnels du recyclage après la révélation de la feuille de route sur l’économie circulaire.

E.Leclerc révèle un plan pour réduire le plastique non recyclable

Pour le reste, Brune Poirson a répété les objectifs de la feuille de route gouvernementale. La taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) sera augmentée sur l’enfouissement et la TVA sera diminuée sur le recyclage. Elle a aussi rappelé l’objectif du gouvernement sur le commerce des produits à usage unique en plastique tels que les pailles ou les bâtonnets. Début 2019, le gouvernement devrait préciser la liste de ces produits à interdire. L’interdiction devrait tomber quant à elle d’ici le 1er janvier 2020.

Plusieurs acteurs de la distribution ont déjà annoncé qu’ils anticiperaient cette date. Parmi eux, l’enseigne de distribution E.Leclerc dont les supermarchés ne devraient plus proposer de pailles et de vaisselle en plastique début 2019. Le 12 août, en même temps que la secrétaire d’États, le PDG du groupe Michel-Édouard Leclerc a détaillé un “plan draconien de réduction de l’utilisation des plastiques non recyclables” sur son blog. De la même manière, en mai, Carrefour s’engageait pour la fin des pailles d’ici la fin de l’année 2018 et la suppression des emballages plastiques non recyclables des fruits et légumes bio dès 2020.

100% de plastique recyclé en 2025, objectif ambitieux

À ce jour, le gouvernement défend l’objectif ambitieux de 100% de recyclage des plastiques d’ici 2025 en France. Il y a encore du chemin à parcourir. Aujourd’hui, 25% sont recyclés et en décembre 2017, le vice-président environnement de la fédération de la plasturgie, Sébastien Petithuguenin, tablait encore sur un volume de 40% d’ici 2025, c’est-à-dire la moyenne actuelle dans les pays européens.

En juillet, sur ce sujet, le gouvernement rencontrait déjà les industriels de l’emballage, de l’automobile, du BTP et de l’électronique. Ceux-ci se sont engagés à doubler l’incorporation de matières recyclées dans leurs produits d’ici 2025. Le 12 août, Brune Poirson a répété que si ces engagements volontaires n’étaient pas respectés, des seuils minimum d’incorporation de matières recyclées seraient fixées par règlement.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Matières premières

Taclée en commission, la loi Antigaspi et économie circulaire arrive au Sénat

Matières premières

"Toutes les bouteilles qui vont en centres de tri sont traitées en France", réplique Jean-Philippe Carpentier (Federec) à Brune Poirson sur la consigne

Matières premières

Premiers pas difficiles pour la loi économie circulaire au Sénat

Matières premières

Le grand retour de la consigne

Matières premières

Quand Paprec et Coca-Cola échangent des amabilités sur la consigne

Recyclage - Déchets

Les déchets du bâtiment sous surveillance

Matières premières

Etoffé, le projet de loi sur l'Economie circulaire est présenté en Conseil des ministres

Matières premières

Le projet de loi Economie circulaire, six petits articles et une longue ordonnance

Matières premières

La feuille de route économie circulaire s’étend à l'agriculture

Matières premières

Pour leurs déchets, les artisans du bâtiment misent sur le soft power

Environnement

Créer une économie circulaire du plastique, pas si simple pour Suez

Recyclage - Déchets

L'économie circulaire à pas comptés

Matières premières

Pourquoi les bétons recyclés peinent encore à convaincre les acteurs du bâtiment

Matières premières

Ces mesures de la feuille de route économie circulaire qui concernent les industriels

Recyclage - Déchets

Ce qu'il faut retenir de la présentation par Edouard Philippe de la feuille de route pour une économie circulaire

Matières premières

Pourquoi les professionnels du bâtiment contestent l'éventuelle création d’une filière REP

Matières premières

La Feuille de route économie circulaire est "la montagne qui va accoucher d’une souris", craint Jean-Marc Boursier (Fnade)

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

27 - MON LOGEMENT 27

Entretien ménager et service d'ordures ménagères

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS