Bonduelle réorganise la production de ses conserveries du Nord

Conséquence de l’effondrement du marché de la conserve sous marque de distributeur, le groupe ferme son usine de Russy Bémont, dans l’Oise.

Partager

La décision était attendue depuis plusieurs mois. La fermeture de l’usine Bonduelle de Russy Bémont (Oise) a été confirmée, hier, mardi 25 janvier, au comité central d’entreprise. Une réorganisation directement liée à la baisse du marché européen des conserves de légumes verts, notamment dans les marques distributeurs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En 2015, la production de l’usine de Russy Bémont, uniquement spécialisée dans la production de légumes d’été pour les marques de distributeurs (MDD et de premier prix, n’avait pas dépassé les 20 000 tonnes, soit le tiers de sa capacité de production globale. Cette situation avait été anticipée par les dirigeants du groupe, qui avaient annoncé mettre fin aux contrats MDD jugés "non rentables". "Nous n’avons pas vocation à vendre sous marque distributeur si cela suppose perdre de l’argent", avait déclaré Christrophe Bonduelle, PDG du groupe lors de la présentation des résultats de l’entreprise en septembre 2015.

Une production répartie sur trois sites

A partir de la fin juin 2016, la production de la production de l’usine de Russy Bémont sera donc transférée sur les trois autres sites de Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Estrées-Mons (Somme), Vaulx-Vraucourt (Pas-de-Calais) et Renescure (Nord). "Ces usines possèdent les équipements spécifiques nécessaires pour fabriquer les marques nationales, notamment la technologie vapeur, et produire une gamme plus large de légumes pouvant couvrir tous les besoins du marché des marques de distributeurs", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Détenue par Bonduelle Europe Long Life (BELL), une filiale du groupe Bonduelle, l’usine de Russy Bémont emploie 62 salariés permanents et 150 travailleurs saisonniers environ. "Les permanents se verront proposer une solution de reclassement. Les saisonniers pourront continuer à postuler auprès des autres entités du groupe", indique un porte-parole du groupe, qui a aussi indiqué vouloir "activer tous les moyens de revitalisation du site".

Guillaume Roussange

 guillaume roussange

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS