Bon diagnostic pour BioMérieux

Toujours bien portant, le spécialiste du diagnostic médical BioMerieux entend se renforcer dans les applications industrielles. Et se prépare à un renforcement de la réglementation dans le secteur du diagnostic.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bon diagnostic pour BioMérieux

Si la Bourse a sanctionné dès ce mercredi 7 septembre matin un résultat net moins bon que prévu pour BioMerieux, le leader français du diagnostic médical se porte cependant bien. Il a enregistré un chiffre d'affaires de 673 millions d'euros au premier semestre (en hausse de 3,5 %). Mais il prévoit une croissance organique pour 2011 d'environ 5 %, au lieu des 6 % prévus initialement, en raison de la fragilité de l'économie en Europe de l'ouest et en Amérique du nord.

Les applications cliniques, avec la microbiologie, l'immunologie et la biologie moléculaire, représentent plus de 80 % de son activité. Mais ce sont les applications industrielles qui tirent le groupe, avec 6 % de croissance et 16 % du chiffre d'affaires. Un domaine dans lequel s'est renforcé avec le rachat récent d'AES Laboratoire, devenant ainsi "le leader mondial des applications agroalimentaires" et un acteur de poids dans les applications pharmaceutiques.

"Nous avons grande confiance dans le fait de faire de l'industrie un pilier pour BioMerieux", a ainsi affirmé son PDG Jean-Luc Belingard lors de la présentation de ces résultats, estimant qu'il s'agit d'un secteur où "l'environnement concurrentiel est plus gérable" que dans ses autres activités.

Un bémol cependant sur le marché du diagnostic : "l'environnement technico-réglementaire se durcit". De nouvelles exigences auxquelles BioMerieux doit se plier. "Si on innove, c'est bien, mais ne pas enregistrer c'est dramatique, insiste ainsi l'ancien patron du laboratoire Ipsen. C'était le cas pour la pharma, cela le deviendra pour le diagnostic." Promesse de BioMerieux : appliquer un filtre de pertinence médicale à tous ses développements technologiques. Une nouvelle preuve que la frontière entre le diagnostic et le thérapeutique diminue…

C'est aussi sur le marché du diagnostic que le groupe entend se renforcer en Chine, surfant sur la croissance du marché qui a triplé en cinq ans. "BioMérieux doit continuer à investir en Chine" et "nous avons décidé de renforcer significativement nos efforts de marketing et de présence commerciale", souligne le PDG du groupe.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS