Bombardier vend deux filiales et supprime 5000 postes

Le 8 novembre, Bombardier a annoncé la vente de deux filiales et la suppression de 5000 postes. Une restructuration importante que l'avionneur canadien justifie par un recentrement sur les activités de transport et d'avions d'affaires.

Partager
Bombardier vend deux filiales et supprime 5000 postes
Le Global 6500 de Bombardier.

Bombardier a annoncé le jeudi 8 novembre la vente de deux de ses filiales pour 900 millions de dollars (788 millions d'euros) et la suppression de 5000 postes. Le groupe canadien cherche à réduire ses coûts et à se recentrer sur ses activités principales de transport et d'avions d'affaires.

Bombardier s'est lancé dans un plan de redressement de cinq ans courant jusqu'en 2020, destiné à améliorer les revenus et les marges, à la suite d'ennuis de trésorerie liés au programme CSeries qui l'ont amené au bord du dépôt de bilan en 2015.

Depuis, la société de Montréal a cédé à Airbus une participation majoritaire dans le CSeries. L'avionneur européen veut réduire les coûts et augmenter les ventes d'un appareil désormais appelé A220.

"Libérer tout le potentiel du portefeuille de Bombardier"

"Avec les annonces d'aujourd'hui, nous avons lancé la prochaine série d'actions nécessaires pour libérer tout le potentiel du portefeuille de Bombardier", a déclaré le directeur général, Alain Bellemare.

Le groupe a également annoncé la vente de son programme de turbopropulseur à une filiale de Longview Aviation Capital ainsi que la cession de ses activités de vol et de formation des avions d'affaires à CAE.

Une croissance du chiffre d'affaires de 10% prévue en 2019

Bombardier a dit prévoir une hausse de 10% de son chiffre d'affaires en 2019, à 18 milliards de dollars voire plus, grâce à une reprise des livraisons de ses avions d'affaires Global 7500.

Sur le trimestre à fin septembre, le résultat d'exploitation a atteint 267 millions de dollars, contre 133 millions de dollars en 2017.

Le bénéfice net s'est établi à 149 millions de dollars, contre une perte nette de 100 millions en 2017, due à de lourds investissements dans divers secteurs, y compris les avions.

Le bénéfice ajusté par action de 4 cents est supérieur au consensus de 2 cents, selon des données de Refinitiv.

Avec Reuters (Nivedita Bhattacharjee et Allison Lampert; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS