Bombardier supprimera 1.400 emplois en Grande-Bretagne

LONDRES (Reuters) - Le constructeur aéronautique et ferroviaire Bombardier a annoncé mardi la suppression de plus de 1.400 emplois dans son usine de Derby en Angleterre après avoir perdu un important contrat ferroviaire à Londres au profit de son rival allemand Siemens.

Partager

La chaîne britannique Sky News avait fait état lundi de la suppression de 2.000 emplois sur les 3.000 présents sur ce site.

Les suppressions de postes résultent de la perte du contrat Thameslink, portant sur la construction et la maintenance de 1.200 wagons pour le service ferroviaire de Londres et sa banlieue, dans le cadre d'une modernisation chiffrée à 6 milliards de livres (6,65 milliards d'euros).

Ce contrat a été remporté en juin par un consortium mené par Siemens.

Les syndicats britanniques, qui craignent que l'essentiel du travail manufacturier soit réalisé en Allemagne, ont demandé au gouvernement de soutenir Bombardier, le dernier constructeur ferroviaire présent en Grande-Bretagne.

Paul Sandle, Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS