Bombardier répond à Siemens sur le métro de Lille

La montée au créneau de Siemens, candidat malheureux face à Alstom à la fourniture du métro de Lille, ne laisse pas le constructeur ferroviaire canadien indifférent.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bombardier répond à Siemens sur le métro de Lille

Siemens aurait cinq ans d'avance sur les technologies de métro automatique ? "Nous sommes très loin devant en nombre de systèmes installés dans le monde", répond à Siemens André Navarri, le patron de Bombardier Transport, arrivé troisième à l'appel d'offre lillois.

En marge d'un voyage de presse en Allemagne, jeudi 31 mai, André Navarri est revenu sur les récentes déclarations au Figaro du président de Siemens France, Christophe de Maistre. Siemens a déposé mardi dernier un recours devant le tribunal administratif pour, dans un premier temps, examiner les critères qui ont conduit Lille Métropole à lui préférer Alstom.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Siemens affirme avoir fait une offre 11 millions d'euros moins chère qu'Alstom ? Nous étions 40 millions moins cher !", compare André Navarri. Et le dirigeant de poursuivre : "Nous avons en plus déposé une très bonne offre technique. Mais nous, nous n'allons pas en justice. Quand on vient chez un client, on veut être les bienvenus."

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS