Bombardier, Embraer : les chiffres 2012 à double tranchant des "petits poucets"

Airbus présente le 17 janvier les chiffres de ses commandes et livraisons en 2012. A l’ombre du duopole que l’Européen forme avec l’américain Boeing, les autres avionneurs n’ont d’autre choix que de ramasser les miettes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bombardier, Embraer : les chiffres 2012 à double tranchant des

Impossible de lutter contre le duopole Airbus-Boeing. Après les excellents chiffres des commandes 2012 de Boeing révélés début janvier, et ceux d’Airbus à venir ce 17 janvier, les petits constructeurs tirent comme ils peuvent leur épingle du jeu aéronautique mondial. Si le canadien Bombardier affiche une bonne vitalité, le brésilien Embraer est à la traîne.

Embraer fait moins bien qu'en 2011

Le troisième constructeur mondial d'avions commerciaux a beau avoir le vent en poupe et figurer parmis les "100 champions industriels des pays émergents" selon une étude du Boston Consulting Group, ses derniers chiffres publiés ne témoignent pas d'une année 2012 florissante.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des commandes en baisse malgré une stratégie finement aiguisée. Prudemment, Embraer a fait le choix de ne pas construire d'avion concurrent aux monocouloirs à succès d’Airbus et Boeing. Et préfère remotoriser sa gamme existante d'appareils régionaux pour une entrée en service en 2018.

A la publication de ses chiffres le 14 janvier, Embraer a annoncé avoir livré 106 avions commerciaux et 99 jets d'affaires (contre 204 avions commerciaux et d'affaires au total en 2011). Côté commandes, le Brésilien a engrangé 42 engagements nets pour l'ensemble de sa gamme de jets régionaux E170/175 et E190/195.

Un carnet de commandes totalisant 12,5 milliards de dollars, notamment grâce à la vente de 20 avions commerciaux (cinq E175 et quinze E190), moins fourni que celui de 2011 qui se montait à 15,4 milliards de dollars.

Bombardier double ses commandes nettes sur un an

2012, un bon cru pour Bombardier. Le constructeur canadien vend à doses homéopathiques son CSeries comparé aux commandes à neuf zéros suscitées par l’Airbus A320neo et le Boeing 737Max, mais réalise sa meilleure année depuis 2007.

L’avionneur fait état de 481 commandes nettes en 2012 (138 avions commerciaux, 343 jets d’affaires), quand il ne dépassait pas les 249 appareils vendus pour l’exercice précédent. Un afflux de nouvelles commandes qui a bénéficié de quelques ordres de gros volume pour les avions d’affaires et les avions commerciaux. A noter, les commandes passées par Delta Air Lines, NetJets, Nordic Aviation Capital, Garuda Indonesia (Persero), VistaJet et WestJet.

Côté livraisons, Bombardier Aéronautique a confié avoir livré 233 avions en 2012 (50 avions commerciaux, 179 jets d’affaires, 4 avions amphibies), contre 245 avions au cours de l’exercice précédent.

"Plusieurs de nos clients existants ont réaffirmé leur confiance en les avions de Bombardier en 2012 par des commandes visant à accroître leur flotte ou à la regarnir, et nous avons accueilli fièrement de nouveaux clients sur des marchés émergents et traditionnels. Nous sommes les chefs de file du marché des avions d’affaires et la restructuration de notre équipe de ventes des avions commerciaux porte des fruits. Dans l’ensemble, tout notre portefeuille de produits connaît un élan positif", a analysé Guy Hachey, président et chef de l'exploitation de Bombardier Aéronautique, dans un communiqué.

Elodie Vallerey

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS