Vincent Bolloré est mis en examen pour soupçons de corruption en Afrique

Après être sorti de garde à vue, le milliardaire Vincent Bolloré a été mis en examen le 25 avril. Le PDG du groupe Bolloré est soupçonné de corruption dans le cadre de ses activités en Afrique. La justice française se penche sur les conditions d'obtention de plusieurs concessions portuaires en Guinée et au Togo.

Partager
Vincent Bolloré est mis en examen pour soupçons de corruption en Afrique
Le PDG du groupe Bolloré est soupçonné de corruption dans le cadre de ses activités en Afrique.

L'homme d'affaires Vincent Bolloré a été mis en examen le mercredi 25 avril au terme de près de deux jours de garde à vue, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption pour l'obtention de concessions en Afrique, a appris Reuters de source judiciaire.

Le PDG du groupe qui porte son nom a été mis en examen pour corruption d'agent public étranger, complicité d'abus de confiance et complicité de faux mais n'a pas été placé sous contrôle judiciaire, ajoute-t-on.

Plusieurs dirigeants du groupe Bolloré mis en examen

Gilles Alix, directeur général du groupe Bolloré, déféré comme lui devant les juges du pôle financier du tribunal de Paris chargés du dossier, a aussi été mis en examen pour les mêmes chefs, également sans contrôle judiciaire.

Jean-Philippe Dorent, responsable du pôle international de Havas Paris, a pour sa part été mis en examen pour abus de confiance et faux et usage de faux mais placé sous statut de témoin assisté pour corruption d'agent public étranger.

Un quatrième homme, Francis Pérez, dirigeant de la société Pefaco basée en Espagne, a quant à lui vu sa garde à vue levée le mercredi 25 avril en début d'après-midi sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, a déclaré son avocat.

Le groupe Bolloré a-t-il facilité l'accession au pouvoir de dirigeants africains ?

Le milliardaire breton et les trois autres responsables étaient auditionnés depuis le mardi 24 avril matin à Nanterre (Hauts-de-Seine) par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

La justice soupçonne des dirigeants du groupe Bolloré d'avoir utilisé le groupe de communication Havas, alors filiale du groupe, pour faciliter l'accession au pouvoir de dirigeants africains et obtenir en contrepartie des concessions portuaires.

Les juges s'intéressent en particulier aux conditions de reprise par le groupe Bolloré de la concession du port de Conakry, en Guinée, et de la gestion d'un terminal de conteneurs du port de Lomé, au Togo.

Le groupe Bolloré conteste la mise en examen de son PDG

Dans un communiqué, le groupe Bolloré a nié le mardi 24 avril toute irrégularité. Une position réitérée le mercredi 25 avril après la mise en examen de Vincent Bolloré, dans un autre communiqué.

"Pour une affaire remontant à près de 10 ans sur des liens supposés entre des campagnes électorales menées par Euro RSCG au Togo et en Guinée, pour quelques centaines de milliers d’euros, et des concessions portuaires lancées et obtenues dans ces pays pour des centaines de millions d’euros, pourtant neuf ans avant les élections au Togo et un an avant l’élection en Guinée, M. Vincent Bolloré a été mis en examen par le juge [Serge] Tournaire", lit-on dans ce court texte.

"M. Vincent Bolloré, qui reste présumé innocent, pourra avoir enfin accès à ce dossier dont il n’a jamais eu connaissance et répondre à ces accusations infondées", ajoute le groupe dans ce communiqué.

Un rôle de premier plan dans le transport et la logistique en Afrique

Un porte-parole du gouvernement guinéen a de son côté assuré le mardi 24 avril que la concession accordée au groupe Bolloré pour le port de Conakry était strictement conforme à la loi.

L'enquête, qui fait suite à une plainte déposée par un ancien collaborateur du groupe, porte sur des faits qui remontent à 2009 et 2010.

Une perquisition a été menée en avril 2016 au siège du groupe Bolloré à Puteaux (Hauts-de-Seine) dans le cadre de cette enquête. Des perquisitions ont également été conduites en 2014 et 2015 chez Havas, racheté depuis par Vivendi.

Le groupe contrôlé par la famille Bolloré joue un rôle de premier plan en Afrique où il est présent dans 46 pays, exploite 16 terminaux à conteneurs ainsi que trois concessions ferroviaires et emploie 25.000 personnes.

Moins médiatisé que d'autres activités de l'empire Bolloré comme les médias et ses 20% dans Vivendi ou les batteries électriques, la division transport et logistique a dégagé un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros sur le continent africain l'an dernier.

(Gwénaëlle Barzic et Emmanuel Jarryk, édité par Danielle Rouquié)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS