Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bolloré met du décisionnel dans sa gestion des ressources humaines

, , ,

Publié le

Bolloré Logistics, le pôle transports et logistique de Bolloré, a fait appel à l'éditeur américain Information Builders pour s'équiper d'une nouvelle solution de décisionnel (BI, pour « Business Intelligence »). Objectif : optimiser l'analyse des coûts liés aux personnels.

Bolloré met du décisionnel dans sa gestion des ressources humaines © DR

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Démarré mi-2008, le projet RHEA de Bolloré Logistics (2,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2008, avec environ 520 agences et 10.000 collaborateurs) vise à analyser la masse salariale et les effectifs de cette division du groupe Bolloré, spécialisée dans la commission de transport et la logistique portuaire. Un enjeu stratégique : « Il s'agit d'améliorer la compréhension des frais de personnel, de la masse salariale et de tous les éléments qui sont liés aux effectifs, tels les congés payés, les primes... », explique Christophe Lebrun, responsable du pôle contrôle de gestion (7 salariés). « La logistique étant une activité de services, les frais de personnel représentent environ 60% des charges opérationnelles de Bolloré Logistics », précise-t-il.

Contrôle de gestion et suivi des ressources humaines

Selon Christophe Lebrun, le projet RHEA doit répondre à trois principales attentes : « le contrôle de gestion, le suivi de la rentabilité de l'exploitation et le benchmarking interne », autrement dit « la comparaison des pratiques et des performances entre les différentes entités nationales et internationales ». Concernant les ressources humaines, RHEA doit aussi aider à définir « les politiques de rémunération, d'embauche » et « fournir des supports fiables pour préparer les négociations avec les instances représentatives du personnel », ajoute-t-il.

Des objectifs auxquels ne répondaient pas les outils existants, comprenant des feuilles Excel et des éléments extraits de l'outil de gestion de paie utilisé par Bolloré Logistics (HR Access). « Nous manquions de données partagées et homogènes », signale Christophe Lebrun. Un exemple : « la notion d'effectif n'était pas partagée par la direction financière, la direction des ressources humaines et les directions opérationnelles. Et chacun avait des données différentes. »

WebFocus d'Information Builders

Avant de se décider pour Information Builders, Bolloré Logistics a étudié les solutions de plusieurs éditeurs, parmi lesquels IBM (Cognos), Microsoft (Reporting Services) et Oracle (Hyperion). Principale contrainte : « compte tenu de la volumétrie de données, il nous fallait un outil de remontée automatique des données », résume Christophe Lebrun, en précisant que sa société disposait déjà d'un outil Microsoft pour l'extraction de données (SSIL) et d'une base de données SQL Server 2005 (elle même alimentée par des données individuelles et collectives provenant des outils de paie et de comptabilité du groupe).

La solution WebFocus d'Information Builders (qui équipe déjà le holding Bolloré) est désormais utilisée pour la restitution des informations stockées dans cette base de données. Et les premiers résultats sont positifs. Avec WebFocus, chaque salarié autorisé a en effet la possibilité - en fonction de son profil et de son niveau d'habilitation – de générer des tableaux de bord décisionnels offrant de précieuses informations sur l'analyse de la masse salariale (entrées, sorties, mutations, rémunérations...), l'analyse de la productivité (frais de personnel, frais d'intérim, évolution de la marge, part de la marge consommée par les frais de personnel...) et les indicateurs clés de performance... Ces données peuvent être affichés au format HTML ou extraits sous la forme de fichiers Excel ou PDF.

Enfin, WebFocus « offre un mode déconnecté » pour une utilisation en déplacement.

Christophe Dutheil

Bolloré Logistics

2 900 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008.
Environ 10 000 collaborateurs en 2010, dont la plus grande partie en France (4 000 salariés) et en Asie (3 000).
Présence dans environ 90 pays.

Information Builders

300 millions de dollars de chiffre d'affaires.
1 450 salariés à l'international, dont 25 en France.
Les logiciels d'intégration de données, de décisionnel et de gestion de la performance de la société – créée en 1975 - sont utilisés par 14 000 entreprises dans le monde, parmi lesquelles Ford et Crédit Mutuel.

Les grandes étapes du projet

Entre septembre et novembre 2008 : cahier des charges, dépouillement des offres et choix de l'outil.

Novembre 2008 : démarrage de la réalisation (intégration avec l'ETL et la base de données).

Début 2009 : définition du type d'analyses et recette du projet.

Juillet : démarrage du pilote. La solution a d'abord été testée dans une filiale française de 900 personnes (Saga) avant d'être déployée sur l'ensemble du périmètre.




 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle