Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Bois et scieries du Centre investit 20 millions d'euros dans la cogénération

, , , ,

Publié le

La société Bois et Scieries du Centre basée à Moissannes (Haute-Vienne) diversifie son activité de sciage de résineux en investissant 20 millions d'euros dans une centrale de cogénération.

Bois et scieries du Centre investit 20 millions d'euros dans la cogénération
BSC investit 20 millions d'euros dans la cogénération.
© Corinne Mérigaud

Le bâtiment de 900 mètres carrés en cours de construction chez Bois et Scieries du Centre à Moissannes (Haute-Vienne) accueillera une centrale de cogénération conçue par le groupe autrichien Agro Forst. Cet investissement de 20 millions d'euros va permettre de diversifier l'activité du plus important scieur de Haute-Vienne.

"Ce nouvel équipement va permettre de valoriser nos écorces de résineux précise Gilbert Morlon, président de Bois et Scieries du Centre (BSC). La production électrique générée atteindra 2,3 Mw/h. Ce qui assurera l'approvisionnement des habitants aux alentours de la scierie et potentiellement la salle culturelle située à proximité. Nous avons signé un contrat de vingt ans avec EDF. Nous espérons produire les premiers kilowatts à la fin de l'année et tout devrait être opérationnel en mars 2018. Car avec la chaleur qu'elle dégagera, nous alimenterons nos quatre cellules de séchage de la marque Secal qui représentent une capacité de 480 m3. Actuellement, nous faisons appel à un sous-traitant pour le séchage, ce sera donc une diversification de notre activité." 

Des granulés en plus

Cet investissement comprend également la mise en service d'une presse à granulés du fabricant italien Imal, avec une capacité de production de cinq tonnes par heure, pour un objectif affiché de 20 000 tonnes dès la première année qui seront commercialisées exclusivement sur le marché français. Deux presses supplémentaires vont également être installées pour fabriquer des palettes en aggloméré de douglas.

L'objectif est d'être autonome en matière d'approvisionnement de bois, il atteint actuellement 130 000 m3 annuels en provenance à 98 % de Nouvelle Aquitaine, 60 % des grumes étant issues des forêts appartenant à BSC. "Ce projet a été conçu et dimensionné en fonction des capacités d'alimentation en connexes de la scierie ajoute-t-il. Vingt-cinq recrutements sont prévus, nous recherchons des techniciens de pilotage et de maintenance compétents qui seraient prêts à venir s'installer en Limousin."

Fondée en 1981, BSC compte 42 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros en 2016. Avec ces nouveaux débouchés, elle prévoit un prévisionnel de 20 millions d'euros à moyen terme. Le dirigeant a créé, en 2016, une seconde société, Transports du Bois du Centre, employant dix conducteurs routiers qui assurent l'approvisionnement en bois de la scierie.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle