Boeing veut garder la main sur la conception de son 777X

Le groupe américain vient d’annoncer à ses salariés que la conception de futur gros porteur sera réalisée par des ingénieurs "maison". Les déboires du 787 sont passés par là...

Partager
Boeing veut garder la main sur la conception de son 777X

Eviter à tout prix de reproduire les mêmes erreurs. L'ambition de Boeing sonne comme une volonté de reprendre la main. Le constructeur américain assure que la conception de son futur gros porteur, le 777X, sera assurée par ses propres ingénieurs. De quoi sans doute rassurer les acheteurs de cet appareil qui semblent déjà se bousculer : selon l’agence Bloomberg, Boeing devrait annoncer au prochain salon aéronautique de Dubaï (du 17 au 21 novembre) pas moins de 255 commandes de 777X.

"Il a été décidé qu'une grande partie de la conception détaillée sera réalisée par les équipes d'ingénierie de Boeing à Charleston, Huntsville, Long Beach, Philadelphie et Saint-Louis, peut-on lire dans un document interne du groupe américain. Le Boeing Design Center à Moscou soutiendra également l'activité de conception." Il s’agit d’un mail envoyé aux salariés du groupe par deux de ses dirigeants : Mike Delaney, vice-président Ingénierie de la branche commerciale et Scott Fancher, vice-président et directeur général du développement du 777X.

Externalisation à outrance

Cette volonté de maitriser la conception de l’appareil tire son origine des nombreux problèmes techniques rencontrés par le 787 Dreamliner. La trop grande part laissée à la sous-traitance, près de 80%, a souvent été pointée du doigt et serait en grande partie la cause de ces déconvenues à répétition. Inspiré par l’industrie automobile, Boeing a d’ailleurs commencé le rétropédalage dès 2009 en rachetant l’un de ses sous-traitants.

L’avionneur américain reconnaît sans ambage ses erreurs. Elles lui ont encore porté préjudice récemment au Japon en donnant des ailes à son concurrent Airbus. "Nous mettons à profit les leçons apprises sur le 787 et le 747-8 pour assurer la continuité du travail à travers le programme 777X", est-il écrit dans le document. L’ère de l’éclatement des acteurs industriels et de l’externalisation à outrance semble donc révolue.

Olivier James

0 Commentaire

Boeing veut garder la main sur la conception de son 777X

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS