Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing va supprimer près de 2 300 emplois sur les programmes 747 et 787

, , , ,

Publié le

Les réductions d'effectif impliquent notamment 800 mécaniciens travaillant sur les deux programmes phares de l'avionneur américain.

Boeing va supprimer près de 2 300 emplois sur les programmes 747 et 787 © Laurence Rousseau - L'Usine Nouvelle

Boeing a confirmé l'information par communiqué le 22 mars au soir. Le constructeur américain prévoit en tout de supprimer de 2 000 à 2 300 emplois en 2013 dans sa branche d'aviation civile. Il a également été précisé que les licenciements annoncés devraient être les seuls du programme, dont le reste doit être effectué par des redéploiements et des non remplacements.

Selon Boeing, ces suppressions d'emploi n'affecteront pas les objectifs de production du 747 et du 787 Dreamliner, ce dernier étant toujours immobilisé à travers le monde suite à une série d'incidents sur les batteries en janvier dernier.

Les autorités de régulation à l'échelle internationale ont interdit de vol en janvier les 49 Dreamliners en circulation après deux accidents liés à ses batteries lithium-ion, l'un à l'aéroport de Boston, l'autre au cours d'un vol au Japon.

Boeing a récemment annoncé que ses 787 pourraient à nouveau voler "dans quelques semaines" après que le constructeur aéronautique a présenté pour la première fois en détail sa solution au problème de batterie.

(avec Reuters)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle