Boeing va supprimer des postes d'ingénieurs en 2017

SEATTLE (Reuters) - Boeing a annoncé le 10 janvier un plan de licenciement économique visant les ingénieurs dans le cadre de son programme de réduction des coûts lié au ralentissement des ventes d'avions.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing va supprimer des postes d'ingénieurs en 2017

Boeing a présenté le 10 janvier un plan de licenciement économique. Principalement visés, les ingénieurs. L'objectif affiché par l'avionneur américain est de réduire les coûts lié au ralentissement des ventes d'avions. Des dizaines d'autres catégories d'emplois, cette fois sur la base du volontariat, sont également concernés par ce plan social, selon une note interne que Reuters a pu consulter. Les emplois en question sont localisés dans l'Etat de Washington, dans le sud de la Californie et en Caroline du Sud.

L'avionneur américain ne précise pas le nombre prévu de suppressions de postes. Le vice-président du conseil d'administration de Boeing, Ray Conner, et le directeur général de sa division d'aviation commerciale, Kevin McAllister, ont dit le mois dernier que le groupe allait encore réduire ses effectifs cette année. Boeing a supprimé 10 828 emplois en 2016, dont près de deux tiers dans le seul Etat de Washington.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Bien que nous ayons accompli des progrès notables, d'autres changements sont nécessaires pour assurer notre avenir à long terme", écrit dans une note interne John Hamilton, vice-président de l'ingénierie dans la division d'aviation commerciale de Boeing. "Nous continuons à opérer dans un environnement caractérisé par de faibles opportunités commerciales et une âpre concurrence", ajoute-t-il.

Boeing a rejoint mardi un nouveau groupe de lobbying qui défend un plan d'allègement fiscal de 8,7 milliards de dollars accordé à l'industrie aéronautique en 2013 dans l'Etat de Washington. Ce groupe s'oppose également à ce que l'allègement fiscal soit conditionné au maintien de l'emploi. Les suppressions de postes dans l'ingénierie se feront par étapes, avec une convocation pour licenciement économique le 13 janvier et date d'effet le 21 avril. Des départs volontaires seront ensuite proposés le 20 janvier avec effet le 24 mars.

Outre les postes d'ingénieurs supprimés, Boeing prévoit deux autres plans de licenciements supplémentaires dans le courant de l'année.

Pour Reuters, Alwyn Scott, Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS