Boeing trouve enfin un client pour lancer son 737 MAX 7

Un an et demi après la première commande de 737 MAX en décembre 2011, l'avionneur américain Boeing officialise la commercialisation de la version 7 de son moyen-courrier 737NG grâce à la compagnie américaine à bas prix Southwest Airlines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing trouve enfin un client pour lancer son 737 MAX 7

Le 737 MAX 7 de Boeing a enfin trouvé preneur. Le plus petit modèle de cette version améliorée du 737 sera lancé par la compagnie américaine Southwest Airlines, basée à Dallas.

Cette compagnie low cost est la première à se lancer dans l'achat de la version 7 du MAX. Un client fidèle pour Boeing, puisqu'elle était déjà la compagnie de lancement du 737 MAX en décembre 2011, avec l'achat de 150 appareils dans sa version 8.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous sommes ravis d’annoncer que Southwest Airlines et Boeing ont conclu un accord aux termes duquel Southwest devient le client de lancement de la série Boeing MAX 7, les premières livraisons étant prévues en 2019", a commenté Gary C. Kelly, PDG de Southwest Airlines, selon un communiqué publié par Boeing.

La compagnie américaine convertit en réalité une commande initiale de 30 Boeing 737 NG en faveur du 737 MAX 7.

Ce modèle est la version améliorée et remotorisée du 737-700, lancé au début des années 90. C'est la plus petite des trois variantes du 737 MAX avec 126 passagers et 33,6 mètres de longueur. Côté motorisation, on retrouve les réacteurs Leap-1B de CFM déjà utilisés sur les variantes 8 et 9.

Ce lancement éclaircit le ciel de Boeing, récemment terni par un nouveau problème électrique sur son 787 Dreamliner. La compagnie aérienne japonaise ANA a en effet confirmé à l'AFP la survenance d'un incident lors d'un vol test du long-courrier, le 4 mai dernier. Une porte-parole d'ANA a expliqué qu'un tableau électrique avait été bruni, probablement à cause d'une surchauffe provoquée par des vibrations en raison d'un boulon mal serré.

"Le problème a eu lieu sur un seul avion et nous l'avons déjà réparé. Nous pensons que cet incident n'affectera pas la sécurité des vols de 787", a-t-elle ajouté. Suite à la décision des autorités de permettre au 787 de voler à nouveau suite à son immobilisation pendant plusieurs mois, ANA compte en effet reprendre l'exploitation de ses 17 Dreamliner début juillet.

Elodie Vallerey

0 Commentaire

Boeing trouve enfin un client pour lancer son 737 MAX 7

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS