L'Usine Aéro

Boeing teste des innovations sur des appareils existants

Frédéric Parisot , ,

Publié le

Plus besoin d’attendre le lancement d’un nouveau modèle pour tester de nouvelles technologies. Le programme EcoDemonstrator 2012, qui vient de s’achever, a permis au constructeur américain Boeing de valider quatre innovations sur un appareil existant, un 737-800.

Boeing teste des innovations sur des appareils existants © D.R

Les grands avionneurs, l’américain Boeing en tête, sont face à une contrainte de plus en plus forte : jusqu’ici, leurs innovations attendaient la sortie d’un nouveau programme pour être validées. "Or nous avons des objectifs de réduction des consommations à échéance de 2020 et de 2030, et nos avions ont des cycles de vie de plus de trente ans. Il devient donc nécessaire d’intégrer au plus tôt les solutions éco-efficientes", explique Billy Glover, responsable "business development" dans la division commerciale de Boeing. Le constructeur organisait mardi 27 novembre 2012, à Paris, une journée sur le thème de "l’aviation responsable".

"Les tests demandent des investissements lourds, et c’est seulement lors des tests en vol des nouveaux appareils que l’on peut disposer d’avions entièrement instrumentés", ajoute  Jeanne Yu, directrice de la performance environnementale chez Boeing. C’est la raison pour laquelle Boeing a lancé cette année aux Etats-Unis son programme EcoDemonstrator. Il consiste en 40 jours de tests sur un avion prêté par une compagnie aérienne et spécialement instrumenté pour les besoins des technologies à valider. Pour cette première édition, un partenariat a été établi avec la compagnie American Airlines, qui a accepté de recevoir son 737-800 avec deux mois de retard pour les besoins du projet. D’après Jean-Noël Massot, directeur de la politique technique chez Aéroports de Paris, "c’est la première fois qu’une compagnie aérienne accepte de prêter un appareil pour tester de nouvelles technologies".

Winglets adaptables et tuyères à ouverture variable

Les tests en vol, qui ont eu lieu cet automne, ont permis de valider quatre innovations. Le Boeing 737-800 EcoDemonstrator comportait en effet des "winglets" (la partie relevée au bout des ailes) capables de changer de forme pendant les phases de décollage et d’atterrissage afin de réduire le niveau sonore. Les moteurs contenaient une technologie de tuyère adaptable (ou "variable area fan nozzle") : lorsque cette tuyère s’élargit à l’arrière du moteur, le flux d’air ralentit et la consommation de carburant diminue. L’avion embarquait également une pile à combustible, installée dans la soute, chargée d’alimenter tous les systèmes électroniques de l’avion. Enfin, une nouvelle génération de panneaux d’aménagement intérieurs, plus faciles à recycler, a été testée.

Une fois ces technologies validées sur cet avion démonstrateur, Boeing pourra les déployer sans attendre sur ses appareils d’anciennes générations. Avec ce programme, le constructeur américain  a pu tester plusieurs technologies en même temps sur un avion où tout le reste est déjà validé. L'avionneur réduit ainsi à la fois le coût des tests et le temps de mise sur le marché de ces innovations. En 2013, le programme se poursuivra sur un 787. Comme la flotte actuelle de ce modèle est encore assez réduite, Boeing procédera aux tests sur l'un de ses propres avions. Mais dès l'année suivante, l’initiative devrait être reconduite avec une autre compagnie aérienne.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte