Boeing suspend les livraisons de 737 MAX mais pas la production

Le 14 mars, Boeing a annoncé la suspension des livraisons de 737 MAX à la suite du crash de l'un de ses appareils en Éthiopie. Le constructeur américain prévoit en revanche de poursuivre les activités de production, même si l'avion est interdit de vol à travers le monde. Selon des élus américains, l'immobilisation du 737 MAX pourrait durer au moins "des semaines".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing suspend les livraisons de 737 MAX mais pas la production
Boeing a annoncé la suspension des livraisons de 737 MAX à la suite du crash de l'un de ses appareils en Éthiopie. REUTERS / Joshua Roberts

Jeudi 14 mars, Boeing a annoncé la suspension des livraisons de ses avions 737 MAX. Cette décision intervient moins d'une semaine après le crash du vol 302 d'Ethiopian Airlines qui a provoqué la mort de 157 personnes. À la suite de cet accident, de nombreux pays, dont les États-Unis, ont décidé d'immobiliser les modèles 737 MAX du constructeur aéronautique américain.

L'entreprise va en revanche continuer à produire le 737 MAX et elle écarte pour l'instant la possibilité de réduire le rythme de fabrication. Cette décision risque de soulever des questions sur le stockage des appareils qui sortiront des chaînes d'assemblage. À ce jour, le groupe américain produit 52 avions 737 MAX par mois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les 737 MAX resteront au sol pendant "des semaines"

Plusieurs membres de la Chambre des représentants américaine ont annoncé jeudi 14 mars, après une réunion avec le directeur de la Federal Aviation Administration (FAA), que les Boeing 737 MAX 8 et 9 resteraient cloués au sol pendant au moins "des semaines", jusqu'à ce qu'une mise à jour logicielle puisse être testée et installée sur tous les appareils.

Le directeur de la FAA, Dan Elwell, a déclaré à la presse mercredi 13 mars que cette mise à jour serait prête d'ici deux mois après que, les autorités de régulation du monde entier ont ordonné l'immobilisation de ce type d'avion après un deuxième accident mortel impliquant un 737 MAX 8 depuis octobre.

La direction de l'aviation civile a annoncé lundi 11 mars qu'elle prévoyait d'exiger cette mise à niveau, qu'elle appelle "modifications de conception", d'ici avril.

Un porte-parole de la FAA a confirmé jeudi 14 mars que cette dernière n'autoriserait pas les avions à voler avant que le correctif logiciel ne soit approuvé et installé. Ni Boeing ni la FAA ne se sont exprimés dans l'immédiat.

Un logiciel mis en cause après le crash de Lion Air

Rick Larsen, membre de la Chambre des représentants, a précisé après la réunion que la mise à niveau du logiciel prendrait quelques semaines et que l'installation sur tous les avions demanderait "au moins jusqu'en avril". Il a ajouté qu'une formation supplémentaire devrait également avoir lieu.

Cette mise à jour concerne le système de contrôle automatisé de l'assiette de l'avion, baptisé MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), mis en cause à la suite d'un accident d'un 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air fin octobre.

Avec Reuters (David Shepardson; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS