Boeing sur la voie d'une solution pour les batteries du 787

Selon Reuters et le New York Times, l'avionneur américain serait sur le point de présenter aux autorités américaines un projet de modification des batteries de son long-courrier 787, immobilisé au sol depuis des semaines suite à de sérieux incidents.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing sur la voie d'une solution pour les batteries du 787

Boeing a trouvé le moyen de résoudre les problèmes des batteries lithium-ion de son 787 Dreamliner, a déclaré mercredi à Reuters une source proche du constructeur aéronautique.

"Les espaces entre les cellules seront agrandis", a précisé la source sous couvert d'anonymat. "Je pense que c'est ce qui explique la surchauffe." Ni l'autorité de l'aviation civile américaine (FAA) ni l'avionneur n'ont souhaité s'exprimer sur le sujet.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon le New York Times, Boeing devrait présenter le 22 février aux autorités américaines un projet de modification des batteries équipant ses 787, d'après des "sources industrielles et officielles". "Boeing a conçu des réparations susceptibles de régler les problèmes de batteries ayant cloué au sol ses 787 et pourrait obtenir que ceux-ci reprennent les airs sous 15 jours", assure le New York Times sur son site internet

Le mois dernier, des incidents de batterie à l'aéroport de Boston et au cours d'un vol au Japon ont conduit les autorités de régulation aériennes à travers le monde à clouer au sol les 50 appareils de ce type en service.

"La décision de remettre en service l'avion sera prise par la FAA, et seulement une fois que Boeing lui aura prouvé que la solution est appropriée", a déclaré Kelly Nantel, porte-parole du NTSB. "Nous continuons à enquêter sur les causes du court-circuit."

Des plaques de céramique entre chaque cellule de batterie ?

La solution pourrait être d'installer des plaques de céramique entre chaque cellule de batterie et d'ajouter un conduit d'aération au caisson, a expliqué à Reuters Kiyoshi Kanamura, professeur de l'université de Tokyo qui a conduit des recherches avec plusieurs fabricants de batteries japonais.

Rohit Nandan, le président d'Air India, qui possède six 787 et en a commandé 21 autres, a assuré que Boeing espérait remettre le Dreamliner en service début avril. "Ils ne peuvent pas en être certains mais ils sont confiants", a-t-il dit.

Interrogé sur une possible remise en service en avril, un porte-parole de Boeing à Seattle s'est contenté d'affirmer que "de bons progrès (étaient) en train d'être réalisés".

Les compagnies japonaises All Nippon Airways et Japan Airlines, qui exploitent à elles deux près de la moitié des Dreamliner, ont dit ne pas être au courant de ce délai.

Le 7 février, dans son dernier point sur le dossier, le Bureau national américain de sécurité des transports (NTSB) avait prévenu que l'enquête serait encore longue.

(avec Reuters)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS