Boeing revoit à la hausse les ventes globales d’avions d’ici 2029

Les dirigeants du constructeur aéronautique américain pensent que 30.900 avions seront vendus dans les dix-huit ans à venir. Auparavant, il en avait prévu 29.000. Ce sont bien sûr les appareils de moindre envergure qui devraient se tailler la part du lion.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing revoit à la hausse les ventes globales d’avions d’ici 2029

Le premier constructeur aéronautique mondial voit grand : au cours des dix-huit ans à venir, il devrait se vendre 30.900 nouveaux avions dans le monde entier, estime Boeing. L’année dernière, à la même époque, ce constructeur avait évoqué 29.000 appareils commercialisés d’ici 2029. Les nouvelles prévisions faites par Boeing accusent donc une hausse de 6,5 %. Ces commandes généreront un chiffre d’affaires de 3.600 milliards de dollars, à partager entre toutes les compagnies intéressées.

Présentées le vendredi 16 juillet par Randy Tinseth, vice-président chargé du marketing, de telles perspectives commerciales vont de pair avec une croissance du trafic aérien mondial dont Boeing entrevoit l’évolution suivante: + 5,3 % par an, le nombre de passagers transportés étant appelé à croître à un rythme annuel de 4,2 %.

Avec la reprise économique et
la montée en puissance du segment du "low cost", le carnet de commande des constructeurs aériens va se remplir : en effet, les compagnies exploitant le filon du moindre coût vont devoir commander de nouveaux appareils, et les transporteurs classiques doivent renouveler leur flotte, acquérant des appareils toujours moins gourmands en carburant.

PRIORITE AUX VERSIONS MONOCOULOIR


Les constructeurs aéronautiques devront mettre l’accent avant tout sur les avions monocouloir. Dans un article à ce sujet, le New York Times relève que 69 % de ces ventes, à l’avenir, concerneront des appareils tels que le Boeing 737 et l’Airbus A320, d’une capacité de 150 personnes. Ce que les anglophones appellent «wide body» (les avions de grande envergure) devraient représenter 23 % du marché: notamment l’A350-XWB et le Boeing 787 Dreamliner, un programme qui a pris du retard et dont le premier exemplaire sera livré d’ici quelques mois.

Des divergences se font ainsi jour entre Boeing et Airbus quant au segment des «mastodontes du ciel» pouvant emmener plus de 400 personnes. Alors qu’Airbus, poursuit le NYT, estimait à 1700 exemplaires, d’ici 2019, le potentiel du marché des gros avions tels que l'A380, son rival Boeing n’y voit de la place que pour 720 appareils.

CONCURRENCE DES CHINOIS, DES BRESILIENS ET DES CANADIENS

Le constructeur nord-américain entrevoit l’entrée sur la scène céleste de nouveaux acteurs de poids, ce qui devrait mettre fin à l’actuel duopole Boeing-Airbus. Cette nouvelle concurrence comprend le Chinois Comac, qui développe actuellement le C919, un avion de 190 sièges qui sera mis en service en 2015. Mais il faut s’attendre, aussi, à un surcroît d’offensive de la part d’Embraer, qui songe à adjoindre un avion plus important à sa famille ERJ170/190 pouvant accueillir plus de 190 passagers. Quant à Bombardier, lui aussi semble avoir plus d’un tour dans son sac malgré ses difficultés patentes: il devrait commercialiser un nouvel appareil en 2012, comprenant 145 places.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS