Boeing reporte l'entrée en service de la version très longue portée du 777x

 Boeing a annoncé le 14 août avoir repoussé dans le temps l'entrée en service de la version très longue portée du futur 777X, censé devenir le plus gros bi-réacteur au monde, l'avionneur américain devant jongler avec une série de revers, tout au premier chef, la crise de 737 MAX.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing reporte l'entrée en service de la version très longue portée du 777x
Boeing a annoncé mercredi avoir repoussé dans le temps l'entrée en service de la version très longue portée du futur 777X, censé devenir le plus gros bi-réacteur au monde, l'avionneur américain devant jongler avec une série de revers, tout au premier chef, la crise de 737 MAX. /Photo d'archives/REUTERS/Lindsey Wasson

Nouvelle désillusion pour Boeing. L'avionneur américain a décidé de geler le développement de la version très longue portée du 777x. Le report met en péril la capacité du groupe à livrer dans les temps un avion répondant à l'ambition de la compagnie australienne Qantas de mettre en place des vols sans escale de 21 heures entre Londres et Sydney.

Le transporteur avait espéré des premières livraisons d'un tel avion en 2022 et le lancement du plus long vol commercial du monde en 2023.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Airbus, qui propose une version ultra longue portée de son A350-1000, et Boeing ont déjà soumis à Qantas leurs offres d'avions capables de voler d'une traite les 17.000 kilomètres séparant Londres et Sydney, a dit un porte-parole de la compagnie, ajoutant que cette dernière entendait toujours prendre une décision en la matière d'ici la fin de l'année.

Couacs en série

Cette décision intervient alors que l'entreprise est empêtrée dans la crise du 737 MAX. Cet avion, qui était la vache à lait du groupe, est immobilisé depuis mars dernier à la suite de deux accidents mortels à cinq mois d'intervalle impliquant l'appareil ayant fait un total de près de 350 morts.

Boeing est en outre affecté par les difficultés avec le nouveau moteur GE9X de General Electric, qui doit équiper le 777X, contraignant le groupe à reporter à l'année prochaine le premier vol du 777-9.

Avec Reuters (Eric M.Johnson et Jamie Freed, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS