Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing proposerait la création d'une coentreprise avec Embraer dans l'aviation civile

, , , ,

Publié le , mis à jour le 07/02/2018 À 07H46

Infos Reuters Boeing aurait présenté au gouvernement brésilien un plan qui lui permettrait de prendre une participation de 80% à 90% dans une nouvelle entreprise avec Embraer, rapporte mardi 6 février un journal brésilien.

Boeing proposerait la création d'une coentreprise avec Embraer dans l'aviation civile
Boeing a présenté au gouvernement brésilien un plan qui lui permettrait de prendre une participation de 80% à 90% dans une nouvelle entreprise avec Embraer.
© Boeing/DR

Boeing et Embraer proches d'un accord ? L'avionneur américain aurait proposé au gouvernement brésilien la création d'une joint-venture qu'il détiendrait à 80 ou 90%, rapporte mardi 6 février Valor Economico, un journal brésilien. Dans le cadre de ce projet, Boeing reprendrait les activités d'Embraer dans l'aviation civile via la création de cette nouvelle société, les activités militaires restant sous le contrôle de l'avionneur brésilien afin de répondre aux exigences du gouvernement, ajoute le journal économique.

Reuters a rapporté vendredi que Boeing cherchait à obtenir l'approbation de Brasilia en vue d'un plan portant sur la création d'une nouvelle société commune, à l'exclusion des activités d'Embraer dans l'aéronautique militaire. Selon Valor Economico, Boeing proposerait à Embraer un paiement en numéraire lorsque les activités dans l'aviation civile seraient transférées dans la nouvelle société, la majeure partie du produit étant ensuite distribuée aux actionnaires sous forme de dividende.

Concurrencer le Cseries de Bombardier

Boeing a proposé à la fin de l'année dernière un accord avec Embraer, troisième avionneur mondial, pour se renforcer sur le segment des avions de 70 à 130 sièges et concurrencer le programme CSeries de Bombardier, dont Airbus a pris le contrôle l'an dernier.

Embraer conserverait le pôle défense dont la contribution à l'Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) est presque nulle. Les actionnaires d'Embraer détiendraient de leur côté 10% à 20% du capital de la nouvelle société et pourraient percevoir un dividende.

L'Etat brésilien, qui contrôle environ 10% du capital d'Embraer via des fonds publics, peut bloquer les décisions stratégiques affectant les programmes militaires de l'avionneur et empêcher toute tentative de prise de contrôle du groupe. Boeing serait disposé à maintenir cette "golden share" de l'Etat dans Embraer.

Le plan, s'il est soutenu par le gouvernement et Embraer, pourrait être présenté aux actionnaires en vue d'un vote dès le deuxième trimestre, indique le journal. Aucune nouvelle rencontre entre Boeing et le gouvernement n'est prévue avant la fin du carnaval de Rio, qui s'achève le 19 février, ajoute le journal.

Il n'a pas été possible de joindre Boeing et Embraer dans l'immédiat.

Pour Reuters, Jake Spring; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus