Boeing or not Boeing

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Boeing or not Boeing
Tel un futur roi, à peine né, déjà prédestiné à guerroyer. Boeing a présenté, mardi 7 mars, le premier 737 MAX 9. Il est le deuxième représentant (il succède au 737 MAX 8), mais le plus grand modèle de la famille des monocouloirs 737 MAX. Il aura la lourde tâche, dès 2018, de venir concurrencer le clan des Airbus A 320 largement dominant sur ce segment, le plus rémunérateur de l’aéronautique. L’européen affiche à ce jour 5 645 commandes, contre 4 452 pour l’américain. Boeing compte poursuivre l’offensive avec, en 2019, le MAX 7 et le MAX 200. Et un MAX 10 suivra, pour contrer l’A 321 neo. La lutte entre les deux familles rivales n’est pas prête de s’arrêter.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte