Boeing optimiste pour ses livraisons, le 4e trimestre bat le consensus

par Alwyn Scott
Partager

SEATTLE (Reuters) - Boeing a publié mercredi un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu en dépit d'une nouvelle charge exceptionnelle liée à son avion ravitailleur militaire, et il a dit prévoir une hausse de ses livraisons et de ses profits cette année malgré une baisse du chiffre d'affaires.

Le géant américain de l'aéronautique et de la défense a précisé qu'il prévoiyait de livrer 760 à 765 avions de ligne en 2017, soit plus que les 748 de l'an passé, même s'il pense réduire de 40% la production du gros porteur B777.

Il a également dit qu'il anticipait cette année un bénéfice par action hors certaines charges telles que les retraites (dit "core"), de 9,10 à 9,30 dollars, ainsi qu'un chiffre d'affaires de 90,5 à 92,5 milliards de dollars (84,1 à 85,9 milliards d'euros).

Les analystes financiers attendaient jusqu'à présent un bénéfice par action de 9,28 dollars pour un chiffre d'affaires de 92,96 milliards de dollars, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le flux de trésorerie (cash-flow) opérationnel devrait avoisiner 10,75 milliards de dollars, ce qui serait un nouveau record après celui de 10,5 milliards de 2016, supérieur au consensus (10,4 milliards).

"Nous trouvons ces annonces assez ennuyeuses, ce qui est une bonne chose", a commenté Robert Stallard, analyste de Vertical Research Partners, dans une note à ses clients.

A la Bourse de New York, l'action Boeing gagnait 2,3% à 164,25 dollars en début de séance, la plus forte hausse du Dow Jones, qui prenait alors 0,47% et évoluait au-dessus de 20.000 points. [.NFR]

L'objectif de cash-flow élevé que s'est fixé le groupe pour cette année suggère qu'il peut continuer de générer des liquidités en réduisant ses coûts tout en augmentant ses livraisons.

Celles-ci devraient en effet encore progresser cette année en dépit de la réduction de 40% de la cadence du 777. Les livraisons de modèles B737 et 737 MAX devraient à peu près compenser cet écart, sans pour autant empêcher une baisse du chiffre d'affaires.

Au quatrième trimestre de l'an dernier, le bénéfice par action "core" a été de 2,47 dollars au quatrième trimestre contre 1,60 dollar un an auparavant, une hausse intervenue malgré une charge après impôt de 201 millions de dollars liée au programme d'avions de ravitaillement en vol KC-46A.

Le chiffre d'affaires trimestriel a diminué de 1,2% à 23,29 milliards de dollars.

(avec Ankit Ajmera à Bangalore; Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - OCAPIAT

Fourniture de signalétique et publicité sur lieu de vente

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS