Boeing : nouvel aléas pour le Dreamliner

Partager

Boeing a reconnu hier par voie de communiqué la nécessité de devoir modifier le caisson central de son nouveau long-courrier, le Dreamliner. Une déclaration intervenue hier soir suite aux déclarations du premier client du bi-réacteur, la compagnie de leasing aéronautique ILFC. Son PDG, Steven Udvar-Hazy avait en effet indiqué que les modifications structurelles nécessaires sur l'appareil pourraient créer un nouveau retard de six mois.
Une affirmation démentie par Boeing. Pour l'avionneur ce type de changement participe d'un processus normal de développement d'un nouvel avion et ne changerait en aucun cas le calendrier. Lequel table sur un vol d'essai à la fin du deuxième trimestre pour des premières livraisons début 2009. Néanmoins, selon un porte-parole de l'avionneur 24H avant, le groupe ne pourrait se prononcer définitivement sur le calendrier qu'à la fin du mois de mars.
Selon le Wall Street Journal, Boeing accuserait pourtant un retard de six mois de plus sur ses livraisons, et ce afin que ses sous-traitants puissent accroître leur production. De fait, les multiples retards accumulés par l'avionneur diffèrent de douze mois le premier vol, initialement prévu en mai 2008. Goldman Sachs avait été le premier à alerter sur ces retards.
Reste que le Dreamliner est déjà un beau succès commercial avec déjà 800 unités de vendues depuis 2004, année de son lancement commercial.

Fabrice Frossard

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS