L'Usine Aéro

Boeing n'abandonnera pas les batteries lithium-ion sur son 787

Elodie Vallerey ,

Publié le

En pleine affaire des batteries lithium-ion du 787 Dreamliner, le vice-président de Boeing en charge de l'aviation commerciale a réitéré la volonté de l'avionneur américain de conserver envers et contre tout cette technologie au coeur de son programme, vendue comme une promesse pour les réduction des dépenses énergétiques des transporteurs aériens.

Boeing n'abandonnera pas les batteries lithium-ion sur son 787 © Kentaro Lemoto - Flickr - C.C

Sommaire du dossier

Boeing ne prendra pas le pas sur son concurrent Airbus, et ne changera pas les batteries lithium-ion sur son programme 787 Dreamliner. Si l'avionneur européen a récemment annoncé son intention de remplacer ces batteries nouvelle génération par les traditionnelles au nickel-cadmium sur son dernier moyen porteur A350, Boeing renonce à faire machine arrière.

Lors d'une conférence à New York organisée le 4 mars, Ray Conner, vice-président de Boeing en charge de l'aviation commerciale, a défendu bec et ongles la technologie lithium-ion pour le Dreamliner. Selon lui, Boeing n'a "aucune raison" de faire de changer les batteries du 787 : "En les changeant, l'avion aurait sûrement revolé plus rapidement. Mais nous nous sentons très à l'aise avec la technologie", a-t-il assuré, reconnaissant le "chemin prudent" emprunté par Airbus en optant pour d'autres batteries pour son propre programme.

Si le "vendeur en chef" des avions civils de Boeing est incapable de prédire quand les 787 pourront voler à nouveau, il estime que la remise en service des appareils pourra se faire "très rapidement" une fois l'agrément de la Federal Aviation Administration (FAA) retrouvé.

"Nous y sommes préparés et nous sommes prêts à agir le plus rapidement possible pour installer les kits des nouvelles batteries sur les appareils", a-t-il soutenu.

Ray Conner a récemment effectué un voyage au Japon pour rencontrer les compagnies aériennes All Nippon Airways et Japan Airlines, les principales opératrices du 787 dans le monde. Le 16 janvier, ANA a été contrainte d'effectuer un atterrissage d'urgence après l'avarie de sa batterie lithium-ion. Depuis, les 49 B787 en service sont immobilisés dans l'attente des conclusions des enquêteurs et de la décision des autorités aériennes.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte