Boeing met fin à la production du 747 et repousse la mise en service du gros-porteur 777X

Accusant des pertes au deuxième trimestre, l'avionneur américain Boeing est contraint de revoir à la baisse la production de la plupart de ses avions.

Partager
Boeing met fin à la production du 747 et repousse la mise en service du gros-porteur 777X
Boeing va retarder de près d'un an l'entrée en service du 777X, qui reste cloué au sol.

Boeing a annoncé mercredi 29 juillet des baisses de production et le report de l'entrée en service de son nouvel appareil, le 777X, alors que ses ventes au deuxième trimestre ont baissé plus que prévu en raison des retombées de la pandémie. Les ventes de Boeing au deuxième trimestre se sont contractées de 25% à 11,81 milliards de dollars (10 milliards d'euros environ) alors que les analystes tablaient sur 13,16 milliards de dollars (11,20 milliards d'euros environ).

Sur le trimestre clos au 30 juin, la perte nette s'est réduite à 2,40 milliards de dollars (2,04 milliards d'euros environ), contre 2,94 milliards de dollars (2,50 milliards d'euros environ) un an plus tôt, lorsque la société avait enregistré une perte record après l'immobilisation au sol de son avion 737 MAX. Sur une base ajustée, la perte ressort à 4,79 dollars (4,07 euros environ) par action, supérieure aux attentes des analystes qui prévoyaient en moyenne une perte de 2,54 dollars (2,16 euros environ), selon les données IBES de Refinitiv. La dette de Boeing s'est également accentuée, passant de 36,9 milliards de dollars (31,34 milliards d'euros) au premier semestre à 59,5 milliards de dollars (50,53 milliards d'euros) au second.

A LIRE AUSSI

Difficile redécollage pour l'avion 737 MAX de Boeing

La fin du 747 et la voilure réduite côté production

L'avionneur américain va réduire la production de ses modèles 787 et 777, de 10 actuellement à 6 en 2021 pour le premier, et de 5 à 2 pour le second. Concernant le nouveau 737 MAX, cloué au sol à la suite de deux accidents mortels, la reprise de la production devrait être repoussée d'un an et sera "adaptée à la demande et aux retours de nos clients", a expliqué David Calhoun, PDG de Boeing, lors de la présentation des résultats le 29 juillet. 31 modèles seront produits chaque mois à partir de 2022.

Boeing a également confirmé l'arrêt de la production d'ici deux ans de son gros porteur 747, un quadrimoteur qui avait démocratisé le transport aérien mondial dans les années 1970 mais dont les coûts d'exploitation ne pouvaient rivaliser avec ceux des bimoteurs modernes, plus économes en carburant. De son côté, le 767 continuera d'être produit à la même cadence de 3 exemplaires par mois.

A LIRE AUSSI

[L'image du jour] British Airways dit adieu au Boeing 747... et fait revenir de Châteauroux un A380

Boeing a annoncé qu'il limiterait la production de son 787 à six unités par mois en 2021 et la production de ses 777 et 777X à deux unités par mois en 2021, tout en retardant de près d'un an l'entrée en service du 777X.

En parallèle, le constructeur américain a vu sa filiale dédiée à la défense très bien résister à la crise (lire ici notre article dédié).

Le titre Boeing gagnait près de 1% à l'ouverture de Wall Street.

avec Reuters (par Ankit Ajmera et Eric M. Johnson, version française Anait Miridzhanian)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS