L'Usine Aéro

Boeing met fin à la production du 747 et repousse la mise en service du gros-porteur 777X

, , ,

Publié le , mis à jour le 30/07/2020 À 09H12

Accusant des pertes au deuxième trimestre, l'avionneur américain Boeing est contraint de revoir à la baisse la production de la plupart de ses avions.

Boeing met fin à la production du 747 et repousse l'arrivée du 777X
Boeing va retarder de près d'un an l'entrée en service du 777X, qui reste cloué au sol.
© Boeing

Boeing a annoncé mercredi 29 juillet des baisses de production et le report de l'entrée en service de son nouvel appareil, le 777X, alors que ses ventes au deuxième trimestre ont baissé plus que prévu en raison des retombées de la pandémie. Les ventes de Boeing au deuxième trimestre se sont contractées de 25% à 11,81 milliards de dollars (10 milliards d'euros environ) alors que les analystes tablaient sur 13,16 milliards de dollars (11,20 milliards d'euros environ).

Sur le trimestre clos au 30 juin, la perte nette s'est réduite à 2,40 milliards de dollars (2,04 milliards d'euros environ), contre 2,94 milliards de dollars (2,50 milliards d'euros environ) un an plus tôt, lorsque la société avait enregistré une perte record après l'immobilisation au sol de son avion 737 MAX. Sur une base ajustée, la perte ressort à 4,79 dollars (4,07 euros environ) par action, supérieure aux attentes des analystes qui prévoyaient en moyenne une perte de 2,54 dollars (2,16 euros environ), selon les données IBES de Refinitiv. La dette de Boeing s'est également accentuée, passant de 36,9 milliards de dollars (31,34 milliards d'euros) au premier semestre à 59,5 milliards de dollars (50,53 milliards d'euros) au second.

La fin du 747 et la voilure réduite côté production

L'avionneur américain va réduire la production de ses modèles 787 et 777, de 10 actuellement à 6 en 2021 pour le premier, et de 5 à 2 pour le second. Concernant le nouveau 737 MAX, cloué au sol à la suite de deux accidents mortels, la reprise de la production devrait être repoussée d'un an et sera "adaptée à la demande et aux retours de nos clients", a expliqué David Calhoun, PDG de Boeing, lors de la présentation des résultats le 29 juillet. 31 modèles seront produits chaque mois à partir de 2022. 

Boeing a également confirmé l'arrêt de la production d'ici deux ans de son gros porteur 747, un quadrimoteur qui avait démocratisé le transport aérien mondial dans les années 1970 mais dont les coûts d'exploitation ne pouvaient rivaliser avec ceux des bimoteurs modernes, plus économes en carburant. De son côté, le 767 continuera d'être produit à la même cadence de 3 exemplaires par mois.

Boeing a annoncé qu'il limiterait la production de son 787 à six unités par mois en 2021 et la production de ses 777 et 777X à deux unités par mois en 2021, tout en retardant de près d'un an l'entrée en service du 777X.

En parallèle, le constructeur américain a vu sa filiale dédiée à la défense très bien résister à la crise (lire ici notre article dédié).

Le titre Boeing gagnait près de 1% à l'ouverture de Wall Street.

 

avec Reuters (par Ankit Ajmera et Eric M. Johnson, version française Anait Miridzhanian)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte