L'Usine Aéro

Boeing lancera son 737 MAX au quatrième trimestre 2017

, , , ,

Publié le

L'avionneur américain a livré des détails sur la configuration définitive de son dernier né, le B737 MAX, le moyen-courrier qui entrera en concurrence frontale avec l'A320neo dAirbus. Des annonces accompagnées d'une commande de 60 appareils de ce modèle par TUI Travel.

Boeing lancera son 737 MAX au quatrième trimestre 2017 © D.R. Boeing

Keith Leverkuhn, le chef du programme 737 MAX chez Boeing, reste confiant vis-à-vis de l'avancement du développement du dernier né de la famille de jets civils Boeing.

Le 30 mai, lors d'un point presse, il a donné une échéance à la mise en service du moyen-courrier : quatrième trimestre 2017. A la mi-juillet déjà, Boeing entend finaliser la configuration des éléments du MAX.

Une part de marché que Boeing espère bientôt équilibrée avec l'A320neo

Devant les journalistes, Keith Leverkuhn s'est même risqué à une nouvelle annonce prometteuse. Selon lui, le 737 MAX permettra d'économiser 13% de carburant de plus que les autres déclinaisons de la famille 737, soit plus que prévu au début du programme. Une performance autorisée, selon lui, par la technologie avancée employée par Boeing pour les winglets de l'appareil.

Le MAX entrera en production en 2015, a également confirmé le chef du programme et vice-président de l'avionneur de Seattle. Côté design, Boeing conserve la forme caractéristique des nacelles des 737, plate sur le dessous.

A propos de la concurrence féroce que lui livre déjà l'A320neo de son rival européen Airbus, Leverkuhn assure que "la part de marché des deux avions finira par s'équilibrer".

Il faudra un peu de temps au MAX pour rattraper le Neo, avec moins de 1400 commandes nettes contre plus de 2000 pour l'A320. La récente commande du tour opérateur allemand TUI Travel de 60 737 MAX (version 8 et 9) va lui permettre de combler ce retard.

Le remplacement des batteries de 50 B787 en service terminé

Le 29 mai, Boeing faisait une importante annonce pour un autre de ses programmes phares, le 787 Dreamliner. L'avionneur a en effet confirmé que les modifications des batteries lithium-ion sur les 50 appareils en service dans le monde avaient été menées à bien. Le gros porteur avait été immobilisé par les autorités de sécurité aérienne mi-janvier suite à des surchauffes des accumulateurs sur plusieurs appareils.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte