Boeing et Rolls-Royce investissent dans le moteur d'avion supersonique de Reaction Engines

La start-up anglaise Reaction Engines ajoute de nouveaux investisseurs industriels prestigieux à son tableau de chasse : Rolls-Royce et Boeing, après BAE Systems. La société vient de lever près de 30 millions d’euros supplémentaires pour développer son moteur "Sabre" destiné à de futurs avions supersoniques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing et Rolls-Royce investissent dans le moteur d'avion supersonique de Reaction Engines
Une modalisation 3D de Sabre, le moteur développé par Reaction Engines.

La course à l’avion supersonique est relancée de plus belle. Et une start-up anglaise entend bien se mêler à la bataille. Reaction Engines, fondée dans le comté d’Oxfordshire, au sud-est de l’Angleterre, peut désormais compter sur les soutiens d’industriels de poids.

L’avionneur Boeing (via le fonds de corporate venture Horizon X) et le fabricant de moteurs Rolls-Royce entrent à son capital, à l’occasion d’une nouvelle levée de fonds de près de 30 millions d’euros. Les fonds Baillie Gifford Asset Management et Woodford Investment Management ont aussi participé à ce tour de table. "Il s'agit non seulement d'un vote de confiance dans notre technologie, mais aussi d'une confiance dans notre capacité à développer une activité commerciale florissante qui offrira de solides retours financiers à nos actionnaires", se félicite le directeur général Mark Thomas dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En 2015, le britannique BAE Systems avait déjà injecté plus de 23 millions d’euros dans la société. Le gouvernement britannique l’a également subventionné à hauteur de 23 millions de livres et la société effectue un travail de recherche en partenariat avec la Darpa.

Des débouchés dans l'auto, l'aéro, le spatial, l'énergie...

Reaction Engines, fondée en, développe un moteur hybride combinant des technologies d’avion à réaction et de fusée. Il se nomme SABRE, pour "Synergetic Air Breathing Rocket Engine". Cette technologie pourrait être utilisée pour des avions spatiaux qui décolleraient et atterriraient comme des avions classiques et non comme des fusées mais aussi pour des jets supersoniques. Ces moteurs pourraient permettre à des avions de voler à plus de cinq fois la vitesse du son.

"Contrairement aux moteurs à réaction, ils peuvent également fonctionner en mode fusée en dehors de l'atmosphère, ce qui permet à la prochaine génération de lanceurs spatiaux d'être réellement réutilisables", explique la société sur son site internet.Ce qui pourrait encore abaisser le coût de lancement de satellites.

Une partie de la technologie pourrait aussi être exploité dans l’automobile (notamment pour la gestion thermique des véhicules électriques), les satellites (pour le refroidissement). La start-up, qui compte 160 salariés, espère lancer les tests au sol du cœur de son moteur Sabre en 2020. Elle construit un site de tests à Westcott, dans le Buckinghamshire.

Sylvain Arnulf Rédacteur en chef adjoint web
Sylvain Arnulf

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS