Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing et Embraer discutent d'un "éventuel rapprochement de leurs activités"

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/12/2017 À 06H37

Boeing et son homologue brésilien Embraer discutent "d'un éventuel rapprochement de leurs activités", ont déclaré jeudi 21 décembre les deux groupes. Cette opération pourrait consolider le duopole existant dans le secteur des avions de ligne.

Boeing et Embraer discutent d'un éventuel rapprochement de leurs activités
Boeing et son homologue brésilien Embraer discutent "d'un éventuel rapprochement de leurs activités".
© Boeing

Après le mariage entre Airbus et Bombardier sur le CSeries, le mariage entre Boeing et Embraer va-t-il avoir lieu ? Boeing et son homologue brésilien Embraer ont confirmé discuter "d'un éventuel rapprochement de leurs activités" jeudi 21 décembre. Le communiqué commun des deux groupes fait suite aux rumeurs : le Wall Street Journal ayant fait état plus tôt de telles discussions. Toutefois, Boeing et Embraer restent prudents affirmant qu'il "n’y a aucun garantie que ces discussions aboutissent à un accord".

Il y a deux mois, Airbus annonçait qu'il prenait une participation majoritaire dans le programme d'avions de ligne CSeries de Bombardier, permettant au constructeur canadien de reprendre la main dans le différend commercial qui l'oppose à Boeing. Reuters avait dit que cette opération entre Airbus et Bombardier pourrait amener Boeing et Embraer à se rapprocher, une éventualité envisagée depuis longtemps en privé, selon des sources industrielles.

Le communiqué des deux groupes ne donne pas de détails sur la structure envisagée. Le titre Embraer bondissait de 30% à la Bourse de Sao Paulo, après l'annonce de cette information, tandis que l'action Boeing perdait 0,7%.

Le gouvernement brésilien doit donner son accord

Un rapprochement entre Boeing et Embraer nécessitera l'aval du gouvernement brésilien : " toute transaction sera soumise à l’approbation du gouvernement brésilien et de leurs autorités de régulations, ainsi que des conseils d'administration des deux entreprises et à celui des actionnaires d'Embraer", précisent aussi les deux groupes. Selon, le Wall Street Journal, les discussions étaient pour l'heure en suspens, les deux parties voulant savoir si l'Etat brésilien validerait leur rapprochement Brasilia détient une action spécifique dans Embraer, une société publique qui fut entièrement privatisée en 2006, ce qui lui donne un droit de veto sur tout changement portant sur le tour de table ou sur les programmes militaires.

Le journal Folha de S. Paulo, qui ne cite pas de sources, a rapporté jeudi que le président brésilien Michel Temer était opposé à la vente d'une participation de contrôle du groupe au constructeur américain. La capitalisation du constructeur aéronautique brésilien est de l'ordre de 3,7 milliards de dollars (3,1 milliards d'euros).

Boeing et Embraer collaborent déjà dans la sécurité des pistes et les carburants alternatifs et Boeing s'est également engagé à appuyer le programme d'avion militaire KC-390 d'Embraer. Boeing est prêt à prendre des mesures de protection de l'emploi et de la marque Embraer pour séduire le gouvernement brésilien, et à structurer un accord de telle sorte que la participation de l'Etat dans le pôle défense d'Embraer soit préservée, selon le Wall Street Journal.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle