Boeing et Comac s'allient pour développer des biocarburants

Les constructeurs aéronautiques américain et chinois viennent d'inaugurer un centre technologique pour la conservation de l'énergie et la réduction des émissions à Pékin.

Partager

Boeing et Comac s'allient pour développer des biocarburants

Boosté par un marché en plein développement, Boeing prend exemple sur son partenariat avec Airbus et Embraer et compte bien miser sur le développement des biocarburants dans l'aviation.

On se souvient du très médiatique vol de juin dernier, pendant le sommet environnemental Rio+20, au cours duquel un 777-200 de la compagnie néerlandaise Joost Ruempol a relié Amsterdam à Rio avec 20 % de biocarburant issu d'huiles végétales usagées.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ou encore du premier vol transpacifique avec du combustible écologique entre l'usine de Boeing d'Everett aux Etats-Unis et l'aéroport de Tokyo, en avril dernier, effectué par un 787 de la compagnie ANA.

Pour perfectionner la technologie en la matière, Boeing a récemment annoncé l'ouverture d'un centre technologique pour la conservation de l'énergie et la réduction des émissions dans l'aviation, à Pékin. En collaboration avec son homologue chinois Comac, le constructeur a pour idée d' "accompagner la croissance de l'industrie aéronautique" tout en réduisant l'impact écologique de l'aviation, commente Marc Allen, président de Boeing en Chine dans un communiqué.

Premier projet pour le centre ? Explorer les opportunités de raffiner les huiles de cuisson usagées, souvent décrites en Chine comme "huiles de caniveau", en biocarburant durable pour l'aviation. Pour les deux groupes, l'huile usagée pourrait se présenter comme une alternative crédible aux carburants fossiles, la Chine consommant près de 29 millions de tonnes d'huile de cuisson quand son système d'aviation ne consomme que 20 millions de tonnes de kérosène.

Un impact écologique appréciable... et un impact financier que Boeing et Comac n'ont certainement pas négligé avec la hausse constante du cours du pétrole.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS