Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing envisage une mise à jour du logiciel du 737 MAX après le crash de Lion Air

, , ,

Publié le , mis à jour le 30/11/2018 À 07H26

Boeing envisage de lancer d'ici six à huit semaines une mise à jour du logiciel du 737 MAX pour modifier le système de stabilisation de l'appareil à la suite d'un accident de ce type d'avion au large de l'Indonésie le mois dernier, ont déclaré à Reuters deux sources informées des discussions.

Boeing envisage une mise à jour du logiciel du 737 MAX après le crash de Lion Air
Boeing envisage de lancer d'ici six à huit semaines une mise à jour du logiciel du 737 MAX pour modifier le système de stabilisation de l'appareil à la suite d'un accident de ce type d'avion au large de l'Indonésie le mois dernier, ont déclaré jeudi à Reuters deux sources informées des discussions. /Photo prise le 14 août 2018/REUTERS/Paulo Whitaker
© Paulo Whitaker

Dans un rapport préliminaire publié le 28 novembre sur la chute en mer d'un Boeing 737 MAX de la compagnie Lion Air fin octobre, les enquêteurs indonésiens ont abordé les questions relatives à l'entretien de l'appareil par la compagnie et le système de stabilisation de l'avion mis au point par Boeing, mais ils n'ont désigné aucune cause à cet accident qui a coûté la vie aux 189 personnes à bord.

Boeing a rappelé qu'une procédure était prévue pour empêcher une activation accidentelle du système anti-décrochage et assure que le 737 MAX est sûr. Après l'incident, l'administration fédérale de l'aviation américaine (FAA) a prévenu que des données erronées transmises par les capteurs d'incidence du 737 MAX pourraient amener l'appareil à décrocher même lorsque la fonction de pilotage automatique est désactivée, le rendant ainsi difficile à contrôler.

Mise à jour du "MCAS"

Selon des sources proches du dossier, Boeing pourrait apporter une mise à jour au système de contrôle automatisé de l'assiette de l'avion, baptisé MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), d'ici six à huit semaines. Mais cette décision n'est pas encore définitive.

Cette mise à jour du logiciel pourrait être destinée à rendre inactif le MCAS lorsque le commandant fait une manoeuvre dans la direction opposée, ont dit à Reuters ces sources informées des propositions émises par Boeing.

Aucun commentaire n'a été fait par l'avionneur américain sur de possibles modifications du logiciel.

Avec Reuters (Eric M. Johnson à Seattle, Tim Hepher à Paris; Jean Terzian pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle