Boeing doit encore travailler plusieurs semaines sur la mise à jour du logiciel MCAS

La mise à jour du logiciel MCAS à l'intérieur des Boeing 737 MAX va encore prendre plusieurs semaines avant d'être finalisée. Le 1er avril, le régulateur aérien américain a durci le ton face au constructeur pour indiquer qu'il examinerait "rigoureusement" la sécurité du système revu par Boeing. Le logiciel anti-décrochage est regardé de près à la suite de deux crashs aériens en octobre 2018 et mars 2019.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing doit encore travailler plusieurs semaines sur la mise à jour du logiciel MCAS
La mise à jour du logiciel MCAS à l'intérieur des Boeing 737 MAX va encore prendre plusieurs semaines avant d'être finalisée.

Boeing doit continuer à travailler sur la mise à jour de son logiciel MCAS. Lundi 1er avril, le régulateur aérien américain (la FAA, Federal Aviation Administration) a indiqué que les corrections du système anti-décrochage n’étaient pas encore prêtes tandis qu’elles étaient attendues une semaine plus tôt. Après les crashs des vols Lion Air en octobre 2018 et Ethiopian Airlines en mars 2019, le MCAS à l’intérieur des 737 MAX est au centre de l’attention.

La FAA durcit le ton

Les modèles 737 MAX sont toujours cloués au sol à travers le monde, en attendant que Boeing rassure sur la sécurité de ses appareils. Annoncée pour le mois d’avril, la finalisation de la mise à jour devrait encore prendre plusieurs semaines, selon la FAA. “Il faut du temps pour du travail supplémentaire de Boeing”, a justifié dans un communiqué le régulateur aérien américain.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La FAA précise aussi qu’elle soumettra cette mise à jour à “un contrôle de sécurité rigoureux”. “La FAA n’approuvera pas le logiciel pour l’installation tant que l’agence ne sera pas satisfaite”, ajoute-t-elle. Une façon pour l’administration de montrer qu’elle ne fait pas preuve de complaisance à l’égard de Boeing. Les États-Unis ont effectivement ouvert une enquête pour vérifier le processus de certification du 737 MAX par la FAA.

Un rapport préliminaire attendu sur le crash du vol Ethiopian Airlines

"Nous adopterons une approche méthodique et approfondie du développement et des tests de la mise à jour pour s'assurer de prendre le temps de bien faire les choses", a commenté de son côté le constructeur américain.

Annoncé au départ pour lundi 1er avril, la sortie du rapport préliminaire sur le crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines a été retardée. Celle-ci pourrait tout de même avoir lieu la semaine du 1er avril. Il n’est toutefois pas certain que le rapport soit rendu public immédiatement.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS