Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing débute la production de son 777X et vient concurrencer les Airbus A380 et A350-900

Léna Corot , , ,

Publié le , mis à jour le 26/10/2017 À 08H30

Vidéo L'avionneur européen Airbus a-t-il du soucis à se faire ? Boeing a débuté la production de son long courrier le 777X. Ce nouveau modèle peut transporter de 350 à 425 passagers et parcourir jusqu'à 14 000 kilomètres.

Boeing débute la production de son 777X et vient concurrencer les Airbus A380 et A350-900
De nombreuses compagnies aériennes ont déjà commandé des Boeing 777X.
© Boeing

Boeing a débuté la production de son dernier modèle le 777X. Présenté lors du salon aéronautique de Dubaï en 2013, ce modèle répond aux demandes des compagnies aériennes friandes de ces très longs courriers afin d'éviter les escales. Le Boeing 777X  est annoncé comme étant le plus grand et le plus performant des avions biréacteurs par son constructeur. Le premier vol de ce long courrier est prévu pour 2019 afin que le 777X entre en service commercial en 2020. Toutefois, il a déjà trouvé de nombreux acheteurs : Emirates, Lufthansa et Qatar Airways ont déjà commandé ce long courrier.Airbus a-t-il des soucis à se faire ?

Le programme de Boeing comprend deux versions : le B777-8X qui peut transporter de 350 à 375 passagers sur 16 110 kilomètres et le B777-9X qui peut transporter de 400 à 425 passagers sur 14 075 kilomètres. Ce long-courrier bénéficiera de 20% de surface d’aile en plus. Résultat : plus de portance, moins de consommation de carburant. Boeing a aussi ajouté un système de replis de l'extrémité des ailes afin de réduire l'envergue au sol de l'avion en repliant 3,5 mètres de longueur à chaque aile. En mai 2016, Boeing a inauguré sa nouvelle usine géante dédiée à la construction de ces ailes hors normes en matériaux composites.

Le 777X est équipé d'un tout nouveau moteur développé par General Electric : le GE 9X qui fournit une puissance de l'ordre de 100 000 livres de poussée

Une version ULR pour l'Airbus A350-900

En octobre 2015, Airbus a lancé une version ULR (long rayon d'action) de son A350-900 pouvant accueillir 325 passagers dans sa configuration standard en trois classes. Les deux principales innovations pour cette nouvelle version sont le système d’alimentation du carburant et l'aérodynamisme.  Le résultat est une capacité d’embarquement de carburant plus grande sans ajout de réservoir : l'avion peut donc parcourir plus de 15 344 kilomètres, soit la distance reliant Singapour à New York. Cet avion est équipé de moteurs Rolls-Royce Trent XWB se positionne sur les mêmes marchés que le Boeing 777X tout en pouvant transporter un peu moins de passagers.

Un Airbus A380 en quête d'acheteurs

Le fameux A380 développé par Airbus dispose de quatre moteurs Rolls-Royce Trent 900 ou Engine Alliance GP7200 d'une consommation de 4L/km. Le très gros porteur d'Airbus peut donc parcourir 15 200 kilomètres. Toutefois, les commandes de son avion étant en bernes, Airbus tente de le rendre plus compétitif en proposant des améliorations que ce soient au niveau de la consommation de carburant ou de la capacité d'embarquement.

En avril dernier Airbus a proposé une nouvelle configuration de sa cabine comportant quatre classes : l'A380 peut accueillir un total de 575 passagers contre 497 précédemment soit 80 sièges en plus. Airbus propose de tels aménagements sur les avions déjà existants ou sur les nouveaux modèles. Mais le très gros porteur d'Airbus peut en réalité accueillir jusqu'à 853 passagers en une seule classe, toutefois aucune compagnie aérienne n'utilise cette configuration. Il semble que soit Emirates qui embarque le plus de passagers soit 615 personnes.

En juin Airbus a dévoilé la nouvelle version : l'A380 Plus qui se voit ajouter des sharklets, des bords relevés à l'extrémité des ailes. Ces winglets font quatre mètres de hauteur et l'appareil réduit sa consommation en carburant d'environ 3,5% grâce à cet ajout. Les premiers appareils avec ces ajouts devraient pouvoir voler en 2018, mais Airbus ne prévoit pas d'ajouter de winglets aux avions déjà conçus.

Airbus cherche donc à relancer les ventes de son long-courrier, sans que cela ne lui coûte trop cher. C'est pourquoi, pour l'instant en tout cas, il ne propose pas une version remotorisée de l'A380. Mais l'arrivée du Boeing 777X va probablement venir perturber encore plus les ventes d'Airbus. Surtout que l'A380 est vendu autour de 436 millions de dollars (prix catalogue, selon Air-Info), ce qui est plus que les 360 à 390 millions de dollars qu'il faut débourser pour un Boeing 777X.
 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus