Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing attend des retards de livraison du 737 jusqu'à fin 2018

, , , ,

Publié le , mis à jour le 09/08/2018 À 08H00

Boeing a dit le 9 août s'attendre à ce que les retards de livraison de ses 737 se prolongent jusqu'à la fin de l'année en raison de délais dans les livraisons de fuselages et de moteurs par ses fournisseurs.

Boeing attend des retards de livraison du 737 jusqu'à fin 2018
Boeing a dit mercredi s'attendre à ce que les retards de livraison de ses 737 se prolongent jusqu'à la fin de l'année en raison de délais dans les livraisons de fuselages et de moteurs par ses fournisseurs. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse
© Denis Balibouse

Boeing n'en a pas totalement fini avec les retards de livraison du 737, dus selon lui à des difficultés d'approvisionnement en fuselages et moteurs. "Cela s'est un peu ressenti dans les livraisons du T2 et ce sera encore plus le cas au T3 où nous pensons que le rythme de nos livraisons sera inférieur à celui de notre production", a déclaré le directeur financier de l'avionneur américain, Greg Smith, lors d'une conférence d'analystes. "Et donc ce sera encore plus sensible au T4", a-t-il ajouté.

CFM et Spirit en cause

Le 737, l'avion le plus vendu de Boeing, est équipé de moteurs de CFM International, coentreprise du français Safran et de l'américain General Electric. CFM a rencontré des problèmes industriels avec la production de son nouveau moteur LEAP destiné au 737 Max et à certains avions d'Airbus.

Boeing est aussi confronté à des retards de livraison de fuselages de son fournisseur américain Spirit AeroSystems, basé dans le Texas. Spirit, qui fabrique 70% de la structure du 737, a connu des perturbations dans sa propre chaîne d'approvisionnement en raison de la forte demande qui met la pression sur ses sous-traitants mais il a promis un retour à la normale en milieu d'année.

Boeing vise une cadence de production de 57 appareils par mois pour le 737, son monocouloir vedette, à partir de 2019. Greg Smith a par ailleurs confirmé que le constructeur passait "beaucoup de temps" à consulter les compagnies aériennes sur un possible avion de milieu de marché, conçu pour transporter entre 220 et 270 passagers sur de longues distances.

Avec Reuters (Eric M. Johnson à Seattle, Véronique Tison pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle