Boeing-Airbus: Des taxes de l'UE non justifiées, disent les USA à l'OMC

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont dit mercredi à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qu'il n'y avait "aucune base valable" permettant à l'Union européenne de surtaxer les importations américaines dans le cadre du litige sur les subventions à Airbus et Boeing, soulignant avoir respecté les décisions de l'OMC.
Partager
Boeing-Airbus: Des taxes de l'UE non justifiées, disent les USA à l'OMC
Les Etats-Unis ont dit mercredi à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qu'il n'y avait "aucune base valable" permettant à l'Union européenne de surtaxer les importations américaines dans le cadre du litige sur les subventions à Airbus et Boeing, soulignant avoir respecté les décisions de l'OMC. /Photo prise le 27 mai 2020/REUTERS/Stéphane Mahé

Cette démarche formelle de Washington a pour objectif de rendre caduque la demande de l'Union auprès de l'OMC qui a pour objectif d'obtenir quelque 10 milliards de dollars annuels via des droits de douane, ont indiqué les services du représentant américain au Commerce (USTR).

Dans un communiqué, les services de l'USTR ont affirmé que les Etats-Unis avaient pris toutes les mesures nécessaires pour respecter les recommandations de l'OMC et rendre "sans fondement" toute volonté européenne de représailles douanières.

Washington a reçu en octobre dernier le feu vert de l'OMC pour appliquer des taxes douanières sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'UE dans le cadre de cette querelle sur l'aéronautique qui dure depuis plus de 15 ans.

Il est attendu que Bruxelles reçoive à son tour l'autorisation d'imposer des tarifs supplémentaires sur des produits américains importés dans l'UE.

Un porte-parole d'Airbus a déclaré qu'il appartenait à l'OMC de décider si les Etats-Unis avaient entièrement respecté les recommandations de l'OMC dans le dossier, et que ce processus pourrait s'avérer long.

"Cette affirmation de conformité est une revendication, et c'est l'OMC qui doit décider", a dit Clay McConnell à Reuters.

(David Lawder, avec Andrea Shalal et David Shepardson; version française Jean Terzian)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS