Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Boeing, Airbus, Alitalia, PSA... Toute l'actualité du 07/10/2004

, , , ,

Publié le

Nouvel affrontement entre Boeing et Airbus. Le Bras de fer entre les deux avionneurs va de nouveau se déplacer vers le terrain juridique, rapportent tous vos quotidiens. Après l'annonce d'un dépôt de plainte de Washington dénonçant les subventions dont bénéficie Airbus, l'Union européenne contre-attaque en décidant à son tour d'intenter une action auprès de l'Organisation mondiale du commerce, pour protester contre des aides illicites accordées à Boeing par le gouvernement américain. La polémique rebondit sur fonds de campagne électorale aux Etats-Unis et de concurrence entre le futur "dreamliner" de Boeing et le projet de A350 d'Airbus. Ce dernier vient par ailleurs de signer un contrat de dix appareils avec le Vietnam, lors de la visite de Jacques Chirac.

Alitalia sort du trou noir. La compagnie italienne a obtenu hier l'ultime accord pour éviter la faillite, indique La Tribune. Celui-ci, conclut entre l'Etat, Les syndicats et la direction va débloquer un prêt relais de 400 millions d'euros. Une aide de Rome immédiatement dénoncée par les compagnies "low cost", notamment Ryanair et Volare, qui n'excluent pas de porter le dossier devant la justice européenne. Les organisations syndicales avaient quant à elles, déjà accepté le plan de restructuration prévoyant 3.700 suppressions de postes sur 20.700, mais la Commission européenne, même si son commissaire aux Transports semblait optimiste, n'a pas encore donné son aval, remarque le Financial Times. Le transporteur transalpin a enregistré environ 850 millions d'euros de pertes sur les trois derniers semestres.

PSA inaugure un nouveau centre de design. Le nouveau centre de style du constructeur français à Vélizy dans la région parisienne, a coûté 130 millions d'euros, et regroupera pour la première fois les équipes de Peugeot et de Citroën, relève Les Echos. Néanmoins celles-ci ne seront pas fusionnées, avec sa politique de plate-formes communes, PSA veut générer des économies d'échelle, mais il tient à distinguer ses deux marques sur le style. Le site de Vélizy regroupera les deux studios de style, la direction de l'innovation, une partie du marketing, les équipes qui travaillent sur les coopérations avec d'autres constructeurs, et les représentants des équipementiers et fournisseurs.

Thomson pourrait sortir de l'électronique grand public. Selon Les Echos, les analystes tablent sur le désengagement de Thomson de la production de tubes cathodiques. Après la sortie de la fabrication de téléviseurs cédée au chinois TCL, cette activité est quasiment la dernière dans le secteur de l'électronique grand public. Elle génère un chiffre d'affaires d'environ 1 milliard d'euros, pour un résultat légèrement négatif. Mais avec l'explosion des écrans plats, dont la fabrication est dominée par les Coréens et les Japonais, le tube cathodique vit sans doute ses dernières années. La firme française se recentrerait alors sur les activités de services pour les entreprises de médias, secteur avec des besoins en capital réduits et qui procure à Thomson une meilleure marge d'exploitation.

Le barème de l'ISF indexé sur l'inflation. Il semble acquis que la discussion budgétaire aboutira à une actualisation du barème de l'impôt de solidarité sur la fortune. Celui-ci n'a pas été réévalué depuis 1996 et la hausse des prix, notamment dans l'immobilier a mécaniquement accru la valeur des biens et le nombre des redevables, qui augmenteraient de 5 à 10 % chaque année. Gilles Carrez, rapporteur de la commission des Finances, propose une indexation comme celle de l'impôt sur le revenu. Des mesures sont également à l'étude afin de conforter les fonds propres des PME et de stabiliser les tours de table des entreprises nationales, souligne La Tribune. Elles seront sans doute discutées lors du projet de loi "entreprises" préparé par Christian Jacob, le ministre délégué aux PME.

ADP veut devenir une véritable entreprise de service. L'ouverture dans quelques mois du capital d'Aéroport de Paris, dont les modalités n'ont pas encore été précisées, sera l'occasion de renforcer les fonds propres. Mise sur le marché, perspectives d'activité, évolution du statut, rapport avec l'Etat, problème de l'effondrement d'une partie du terminal 2E, amélioration de la ponctualité des vols,  Pierre Graff, Président d'ADP, fait le point sur les chantiers à venir dans un entretien aux Echos.

Une recrue de poids pour VAG. Le premier groupe automobile européen, en difficultés, a annoncé la nomination à son directoire de Wolfgang Bernhard, ex numéro deux de DaimlerChrysler, un moment pressenti pour prendre la succession de Jurgen Schrempp. Agé de seulement 44 ans, il est auréolé d'une réputation de réducteur de coûts, rappellent le Financial Times et le Wall Street Journal. Il devrait arriver chez le constructeur de Wolfsburg au début de l'année prochaine et prendre en charge à partir de 2006 la direction des marques Volkswagen, Skoda, Bentey et Bugatti. Pour venir chez VAG, il a semble-t-il refusé le poste, pourtant très convoité de patron de Mercedes. Le titre de VW a bondi de près de 8 % après cette annonce.

Toy 'R' Us investit en France. Alors qu'il rencontre des difficultés outre-Atlantique, le géant du jouet va insuffler 60 millions d'euros dans sa filiale française, relève le magazine LSA. De quoi financer une nouvelle vague d'expansion de l'enseigne dans l'hexagone. Le groupe américain est numéro un en part de marché en France en 2003. Il a réalisé avec 33 magasins un chiffre d'affaires de 343 millions d'euros, en hausse de 2 % par rapport à 2002, pour un bénéfice opérationnel de 14 millions. Neuf ouvertures sont prévues en province entre 2005 et 2007. Aux Etats-Unis l'enseigne est numéro deux derrière Wal-Mart et enregistre 9,46 milliards d'euros de chiffre d'affaires, pour un résultat net d'à peine 72 millions en 2003.

Didier RAGU

A demain !
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle