Boeing 787 : gonflement suspect sur les cellules de l'une des batteries

Alors que les Etats-Unis enquêtent sur l'embrasement des cellules de la batterie du 787 de Japan Airlines immobilisé depuis le 7 janvier à Boston, les autorités japonaises avancent dans leurs investigations sur la 2e batterie avariée, celle de l'appareil d'All Nippon Airways forcé d'atterrir en urgence le 16 janvier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boeing 787 : gonflement suspect sur les cellules de l'une des batteries

"J'ai entendu dire qu'il y a un léger gonflement (des cellules auxiliaires). Jusqu'ici, je n'avais pas encore entendu dire qu'il y avait des dommages intérieurs", a déclaré Masahiro Kudo, un enquêteur du Conseil japonais de la sécurité des transports (JTSB) lors d'un point de presse à Tokyo le 19 février.

L'avion de la compagnie locale All Nippon Airways avait été contraint de se poser au Japon après une panne de sa batterie principale.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le gonflement concerne deux des huit cellules de la deuxième batterie et le JTSB poursuivra son enquête pour déterminer s'il s'agit de boursouflures normales ou non.

La batterie en question alimente les systèmes de l'avion au sol. Une enquête est en cours aux Etats-Unis sur la batterie d'un autre 787 de Boeing, appartenant à Japan Airlines, qui a pris feu alors que l'avion était stationné à l'aéroport de Boston-Logan.

Les 49 Dreamliner actuellement en service sont immobilisés au sol depuis le 16 janvier à la suite de ces incidents.

(avec Reuters)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS