Boehringer Ingelheim met en vente son unité de Loire-Atlantique

Un repreneur est recherché pour ce site de 111 salariés basé à Saint-Herblon près de Vair-sur-Loire (Loire-Atlantique) spécialisé dans les médicaments génériques pour animaux. La CFE-CGC exige des garanties sur le choix du prochain actionnaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Boehringer Ingelheim met en vente son unité de Loire-Atlantique
Le groupe allemand Boehringer Ingelheim a programmé la vente de son unité à Saint-Herblon près de Vair-sur-Loire (Loire-Atlantique) laquelle emploie 111 salariés. Le projet a été annoncé le 3 octobre aux partenaires sociaux de cette unité de production (ex-Merial) dédiée à la production et au conditionnement de médicaments génériques pour les animaux de production et les volailles. L’industriel allemand aimerait boucler la transaction vers la fin 2018 ou en 2019 au mieux.
L'activité du site, "essentiellement centrée sur les génériques vétérinaires avec une forte proportion d'antibiotiques, ne correspond plus aux orientations stratégiques" du groupe. Boehringer a fait savoir qu’il entend "se recentrer sur les activités de soins préventifs et innovants".
Aucun repreneur n'est pour l'heure identifié, mais le profil recherché est celui d'un acteur industriel déjà présent sur les marchés de la santé animale et des génériques. La direction précise toutefois que la fermeture du site n'est pas envisagée, l’établissement étant qualifié de "performant" et doté "d'atouts indéniables en termes de capacité de production, de savoir-faire, d’image de marque des produits".
Dans un communiqué, la fédération chimie de la CFE-CGC exprime un "fort sentiment d'amertume et d'immense gâchis". Le syndicat réclame "des garanties" sur le choix d'un repreneur offrant "un projet stratégique de pérennité et d'investissements pour le site", "la reprise de l'ensemble des salariés", "le maintien des acquis sociaux (mutuelle, épargne salariale, RTT, etc.)" et "le versement d'une prime de cession" par le groupe allemand.
De notre correspondant en Pays de la Loire, Emmanuel Guimard

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS