BNP Paribas va sous-traiter à Morningstar sa recherche actions Asie

HONG KONG (Reuters) - BNP Paribas a annoncé jeudi son intention de sous-traiter l'essentiel de sa recherche financière en actions dans la région Asie-Pacifique au prestataire indépendant Morningstar, la banque française cherchant à réduire ses coûts après les changements induits par la directive européenne MiFID II.
Partager
BNP Paribas va sous-traiter à Morningstar sa recherche actions Asie
BNP Paribas a annoncé jeudi son intention de sous-traiter l'essentiel de sa recherche financière en actions dans la région Asie-Pacifique au prestataire indépendant Morningstar. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Depuis le 3 janvier 2018, cette directive - Markets in Financial Instruments Directive II (MiFID II) - oblige de facturer en toute transparence le prix de la recherche financière sur les actions, fournie auparavant à titre gracieux par les brokers, qui se rémunéraient uniquement via les frais d'exécution.

Ce nouveau cadre réglementaire a contraint certaines banques d'investissement à réduire la voilure ou à externaliser la couverture des entreprises.

"Avec les récents changements, que ce soit la réglementation ou les conditions de marché, les banques efforcent d'adapter leurs modèles de recherche (...) tout en continuant de répondre aux besoins des clients", note BNP Paribas dans un communiqué.

En février, la banque avait fait dit qu'elle allait accélérer ses économies tout en restructurant dans le même temps sa banque de financement et d'investissement (BFI), où ses activités de marché ont souffert tout au long de 2018.

Selon l'accord passé avec Morningstar, BNP Paribas va externaliser la recherche en actions d'environ 150 entreprises, réparties sur six secteurs industriels et cotées en Chine, à Hong Kong, à Singapour, en Corée du Sud et à Taïwan.

L'essentiel de l'équipe recherche actions de BNP Paribas en Asie, basée principalement à Hong Kong et à Singapour, quittera la banque du fait de cet accord, l'établissement ne conservant qu'une poignée de spécialistes senior de secteurs industriels, a dit une personne proche du dossier.

Un porte-parole de BNP à Hong Kong a refusé de faire le moindre commentaire au sujet d'éventuelles modifications des effectifs.

(Sumeet Chatterjee, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS