BNP Paribas pourrait transférer des postes "commodities" de Paris à Genève

par Julia Payne et Maya Nikolaeva
Partager
BNP Paribas pourrait transférer des postes
BNP Paribas pourrait transférer de Paris à Genève 75 postes de son activité de financement du négoce des matières premières dans le cadre d'un plan de consolidation de son département de solutions pour le commerce spécialisé dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), a-t-on appris de sources informées de ce projet. /Photo prise le 29 octobre 2019/REUTERS/Régis Duvignau

LONDRES/PARIS (Reuters) - BNP Paribas pourrait transférer de Paris à Genève 75 postes de son activité de financement du négoce des matières premières dans le cadre d'un plan de consolidation de son département de solutions pour le commerce spécialisé dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), a-t-on appris de sources informées de ce projet.

Les grandes banques internationales doivent s'adapter aux pressions que subissent leurs services de financement du marché des "commodities", la baisse des cours du pétrole depuis l'automne 2018 pesant sur leurs bénéfices tandis que la volatilité des cours des matières premières l'an dernier a pénalisé leurs principaux clients.

Les acteurs les moins importants ont réduit certaines activités, ont fermé ou ont fusionné sur fond de contraction de leurs marges.

Chez BNP Paribas, le département de financement des matières premières peine à être rentable depuis que ses opérations ont été réduites à la suite d'une amende de 8,9 milliards de dollars (8,0 milliards d'euros) infligée en 2014 pour violation d'embargos américains, disent des sources sectorielles.

Il a cessé de traiter avec les grandes entreprises de négoce comme Trafigura pour se concentrer sur les intermédiaires de plus petite taille, ont dit des sources proches du dossier.

"Le problème, c'est que les petits négociants sont moins rentables mais les besoins en infrastructures et en temps restent élevés", a souligné l'une des sources.

Ce département a en outre perdu de l'argent sur plusieurs transactions cette année, selon deux sources.

"L'activité n'est pas remise en question, nous maintenons notre offre aux clients du groupe", a écrit une porte-parole de BNP Paribas dans un courriel rédigé en anglais.

Alors qu'une source évoque le transfert d'environ 75 postes de Paris vers Genève dans le cadre d'une réorganisation, BNP assure qu'il n'y aura aucun licenciement dans la capitale française mais que les employés auront la possibilité d'évoluer au sein du groupe.

"Ce projet a été soumis aux organisations représentatives du personnel. Il n'y a aucun licenciement mais un plan de mobilité", a ajouté la porte-parole.

BNP Paribas a annoncé fin novembre qu'elle envisageait de supprimer 250 emplois sur environ 1.400 en Suisse, essentiellement à Genève, en raison des "défis majeurs" rencontrés dans ce pays et d'un plan de transformation plus global.

D'après une source sectorielle, une cinquantaine de ces emplois sont dans le financement du négoce des matières premières. BNP Paribas a refusé de s'exprimer sur ce point.

(version française Bertrand Boucey, édité par Matthieu Protard)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur d'études vidéo procédé et réseaux industriels F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS