BNP fait mieux que prévu au deuxième trimestre avec la BFI et les provisions

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a dégagé au deuxième trimestre des résultats supérieurs aux attentes à la faveur d'un retour à meilleure fortune dans ses activités de marché et grâce à des provisions pour mauvaises créances en deçà des anticipations.
Partager
BNP fait mieux que prévu au deuxième trimestre avec la BFI et les provisions
BNP Paribas a dégagé au deuxième trimestre des résultats supérieurs aux attentes à la faveur d'un retour à meilleure fortune dans ses activités de marché et grâce à des provisions pour mauvaises créances en deçà des anticipations. /Photo prise le 16 juillet 2020/REUTERS/Stéphane Mahé

La banque française indique vendredi dans un communiqué avoir multiplié par deux son coût du risque sur le trimestre dans le contexte de récession économique provoquée par la crise sanitaire du nouveau coronavirus.

Les provisions destinées à couvrir les risques de non remboursement de crédits ont grimpé à 1,447 milliard d'euros contre 621 millions un an plus tôt. Mais d'après un consensus réalisé par Reuters auprès de cinq analystes, le marché anticipait 1,712 milliard.

"Le scénario central anticipe une reprise progressive avec un retour à un niveau de PIB comparable à 2019 vers mi-2022, sauf nouvelle crise", indique la banque. "Il prend en compte les effets des plans de relance."

Les analystes de Jefferies soulignent dans leur note de recherche les propos rassurants de la banque qui a fait part d'un rebond de l'activité en Europe plus prononcé que prévu en juin après deux mois de confinement qui ont mis l'activité économique à l'arrêt.

"Les mesures sanitaires ont eu un impact négatif sur l’activité du groupe avec une baisse des activités de flux et une moindre production de crédits", indique BNP Paribas.

"Un point bas a été constaté lors des mois d’avril et mai 2020. Le rebond en juin est plus marqué qu’anticipé en Europe", poursuit la banque.

DU MIEUX DANS LA BFI

Dans les activités de marché, la banque retrouve des couleurs avec des revenus en forte hausse (+63,5%) entre avril et juin, tirés par les activités de taux à l'instar des banques d'investissement américaines.

Sur les taux, les revenus ressortent à 2 milliards d'euros au deuxième trimestre contre 793 millions un an plus tôt et 1,39 milliard au premier trimestre.

La situation s'est améliorée sur les marchés actions même si les revenus restent en repli par rapport à l'an dernier. Le produit net bancaire ressort à 290 millions d'euros au deuxième trimestre contre -87 millions le trimestre précédent et 615 millions un an plus tôt.

"La performance des marchés des capitaux a été particulièrement forte et plus en ligne avec celle de ses homologues américains", fait remarquer Olivier Panis, analyste senior chez Moody's.

Au final, BNP Paribas a vu son bénéfice net reculer de 6,8% sur le trimestre à 2,299 milliards d'euros, là où les analystes attendaient, selon le consensus réalisé par Reuters, 1,546 milliard.

En Europe, les banques allemande Deutsche Bank et espagnole Santander ont quant à elles vu leurs comptes trimestriels tomber dans le rouge en raison de la crise.

Santander, avec une perte record de 11 milliards d'euros sur le trimestre, a passé le provisionnement le plus important parmi les banques européennes à cause de la pandémie.

(Maya Nikolaeva et Matthieu Protard, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS