Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

BMW pourrait rompre son alliance avec PSA sur l’hybride

, , ,

Publié le , mis à jour le 21/06/2012 À 17H19

Le constructeur automobile allemand pourrait reprendre la totalité des parts de la co-entreprise détenue avec le groupe français.

BMW pourrait rompre son alliance avec PSA sur l’hybride

Selon les informations du site latribune.fr le 21 juin, le groupe allemand n’aurait pas apprécié l’accord signé par le constructeur français et General Motors. Il serait aussi inquiet de la situation financière du groupe français, redoutant que PSA ne puisse pas honorer ses engagements en matière d’investissements

Autant de raisons qui le pousseraient donc à mettre un terme à la collaboration avec PSA dans le domaine de l’hybride. Selon le site de la Tribune, qui s’appuie sur des sources industrielles, "une réflexion sur un changement d'actionnariat de notre co-entreprise à 50-50 sur les hybrides est en cours. Elle devrait déboucher prochainement".

Un porte-parole du constructeur allemand a expliqué à L'Usine Nouvelle que "les conditions de l'alliance avaient changé et que la discussion pourrait aboutir à un changement de l'actionnariat dans BPCE". 

BMW seul ?

Pour autant, le groupe assure qu'un changement d'actionnariat ne remettrait pas en cause l'entreprise en elle-même, ni ses projets pour la fabrication des voiturs hybrides. De là à savoir si le constructeur allemand serait prêt à se lancer seul dans ce défi, il n'y a qu'un pas. Mais pour l'heure, le porte-parole du groupe n'est ni en mesure de confirmer, ni d'infirmer.

Les deux constructeurs collaborent depuis plusieurs années, et ont fondé une co-entreprise sur l’hybride en 2011 avec pour objectif de sortir des premiers véhicules propres d’ici à 2015 / 2016. Le site PSA de Mulhouse devait s’occuper à compter de la fin 2014 de la production de composants pour système de traction de véhicules hybrides. Près de 300 personnes étaient prévues pour cette mission.

Parallèlement, BMW a lancé une coopération dans le domaine des batteries avec le groupe Toyota. Sur cette relation, le porte-parole du groupe allemand assure à L'Usine Nouvelle qu'elle n'a aucun lien avec ses activités développées avec le groupe japonais.

Une annonce officielle concernant BPCE pourrait avoir lieu dans les prochains jours. Elle ne devrait a priori pas concerner la fabrication en commun de petits moteurs à essence.

Avec l'aide de Pauline Ducamp

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

22/06/2012 - 10h45 -

"le groupe allemand n’aurait pas apprécié l’accord signé par le constructeur français et General Motors": On peut les comprendre !! Quel accord contre nature .... un GM moribond il y a encore 3 ans. L'aveugle et le paralytique ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle