L'Usine Auto

BMW lance sa première voiture électrique

, , , ,

Publié le

Ce 29 juillet, le constructeur automobile allemand BMW dévoile la "i3", sa toute première voiture électrique, au moment même où cette industrie traverse une première crise de croissance.

BMW lance sa première voiture électrique © D.R.

Pour témoigner du sérieux de son projet et de sa volonté de l'inscrire sur le long terme, le groupe bavarois BMW a décidé de lancer sa voiture électrique i3 simultanément à Londres, Pékin et New York.

"Nous sommes à l'aube de l'ère électrique", a déclaré le directeur des ventes Ian Robertson lors d'une séance de tests organisés à la mi-juillet dans la banlieue de Munich.

"BMW mise gros"

La "i3", fruit d'années de recherche pour un coût de développement de 2 milliards d'euros, est à la fois un jalon pour BMW et pour l'industrie de l'automobile électrique.

"C'est une démarche spectaculaire de la part de BMW", commente Lincoln Merrihew, de Millward Brown Digital. "Ils lancent une nouvelle marque sur un nouveau segment avec de nouveaux véhicules. Et ils misent gros."

Le pari est audacieux au moment où le secteur de l'automobile dans son ensemble est confronté à une baisse considérable de la demande en Europe et alors que les consommateurs ne sont pas encore tout à fait séduits par les véhicules électriques, en raison de leur prix à l'achat mais également à cause des doutes qu'ils ont sur leurs performances.

Déjà présents sur ce créneau, Nissan, Toyota, General Motors ou encore Audi, filiale de Volkswagen, ont commencé à réduire la voilure de leurs projets voire à consentir des efforts considérable sur les prix pour soutenir des ventes relativement médiocres.

Certains signes témoignent toutefois d'une amélioration de la tendance et BMW pourrait profiter.

un million de voitures électriques d'ici 2020 selon Angela Merkel

Créé il y a dix ans, le constructeur Tesla a vendu près de 5 000 unités de sa Model S pour un prix de 70 000 dollars (avant subvention fédérale) au premier trimestre, ce qui lui a permis d'annoncer le premier bénéfice de son histoire et fait s'envoler le cours de son titre dont la valeur a quadruplé cette année.

La plus grande force du secteur de la voiture électrique est peut-être l'enthousiasme affiché par les pouvoirs publics qui prônent la diminution des émissions de CO2.

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a fixé un objectif d'un million de voitures électriques d'ici la fin de la décennie et les règles de plus en plus strictes sur les émissions éditées par les institutions européenne incitent les constructeurs à poursuivre sur cette voie.

Commercialisé dès cet automne, le modèle le moins coûteux de la gamme i3 sera vendu à partir de 34 950 euros. Il sera doté d'une carrosserie en fibres de carbone et d'un châssis en aluminium.

(avec Reuters)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte