Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

BMW joue à fond la carte « écolo »

,

Publié le

Diaporama Le constructeur et motoriste de Munich s’est équipé d’une toute nouvelle soufflerie, et dévoile de nouveaux moteurs et transmissions qui permettront d’importantes réductions d’émissions de CO2.

BMW joue à fond la carte « écolo »
La nouvelle soufflerie BMW à Munich
© BMW

 Lorsque l’on pose la question « quelle est la priorité de BMW, l’efficacité écologique ou la performance ? », la réponse fuse : « l’efficacité écologique, puis la performance ». Un vrai tournant pour une marque où puissance et vitesse font partie des piliers. Au tout nouveau centre de développement situé dans la banlieue de Munich, à deux pas du musée BMW et du siège, le discours « écolo » est désormais de mise. Même si les « BM » n’aiment pas tellement ce mot et préfèrent parler d’ « Efficient Dynamics », un concept un brin marketing qui résume la stratégie de BMW en matière d’environnement.

 

Deux souffleries ultra modernes

Ce vaste bâtiment, ayant nécessité 170 millions d’euros d’investissement, abrite le nec plus ultra en matière de soufflerie. « C’est la preuve que malgré la crise, nous continuons d’investir », ajoute Joahnnes Liebl, vice président responsable d’Efficient Dynamics. Doté de deux souffleries, l’une pour les modèles réelles, l’autre pour les maquettes à l’échelle 1 : 2, le nouveau centre permet aux ingénieurs de « BM » d’améliorer l’efficacité aérodynamique des voitures, donc la consommation de carburant. Environ 40% de la traînée est due à la forme elle-même (le profil de la carrosserie), mais les 60 % restants sont dus aux roues, au soubassement et aux entrées d’air. « Nos deux souffleries, qui sont équipés d’un tapis roulant simulant les turbulences de la route, vont nous permettre de travailler encore plus en profondeur sur l’aérodynamisme, notamment sur les éléments de résistance à l’air autres que la carrosserie », indique Hans Kerschbaum, patron de l’aérodynamique. BMW n’a évidemment pas attendu 2009 pour utiliser des souffleries. Avant son investissement, il réalisait ses études à Aschheim, à 25 kilomètres de Munich. Ainsi, le Cx d’une Série 3 de 2007 a pu être ramené à 0.26, contre 0.39 pour la Série 3 de 1987. Avec son nouveau centre, BMW espère réaliser encore plus de progrès.

 

23% d’économie de carburant

Là où BMW veut aussi faire la différence par rapport à la concurrence, c’est dans le domaine de la transmission. Le constructeur présente sa boîte automatique huit vitesses, dont l’encombrement est le même qu’une boîte six rapports. Son poids est même légèrement inférieur. Et grâce aux progrès de la technologie 3D, le design de la boîte a permis une réduction des frictions de 30%. Au total, cette boîte délivre un gain en consommation de 14% par rapport à la génération précédente. Le constructeur munichois présente parallèlement deux nouvelles gammes de moteurs six cylindres (essence et Diesel) destinés à remplacer les anciens V8. Naturellement moins lourds, équipés de nouveaux systèmes d’injection haute précision (Valvtronic), du concept TwinPower Turbo (un turbo bi-étages) et de la boîte 8 vitesses, ces transmissions vont équiper les futurs voitures de la marque, comme la Série 5 GT et la 740 D. Selon les ingénieurs de BMW, les deux modèles rejetteront 23% de CO2 en moins (avec une réduction proportionnelle de la consommation). La 740 D atteindra ainsi 181 grammes de CO2 par kilomètre, pour un moteur qui développe 225 kW (306 cv).

 

Les hybrides débarquent

Les esprits chagrins diront que les « BM » partent de tellement hauts en matière d’émissions, compte tenue de la puissance des moteurs de la marque, que ces progrès pourraient paraître dérisoires. Sauf que BMW préfèrent se comparer aux constructeurs de grosses cylindrés. « Entre 2006 et 2008, nous avons réduit quatre fois plus la consommation de nos véhicules que des concurrents comme Daimler ou Audi », affirme Wolfgang Nehse, responsable du développement Transmission. Et 42% de la gamme actuelle est constituée de voitures rejetant au maximum 140 grammes de CO2 par kilomètres. Pour enfoncer le clou, la marque annonce l’arrivée de ses hybrides, comme la X 6 hybride, pour la fin de l’année. Qui a dit que les BMW polluaient ?

 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

29/06/2009 - 23h34 -

BM fait bcp de choses pour le developpement. a surveillerBM fait bcp de choses pour le developpement. a surveiller
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle