BMW fait tester ses Mini électriques en Ile-de-France

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BMW fait tester ses Mini électriques en Ile-de-France

A compter du 15 juillet, le constructeur automobile allemand BMW recrutera des volontaires pour tester le prototype de sa Mini électrique en Ile de France. Disposant d’une autonomie de 152 km au moins, la Mini électrique deux places et peut être rechargée en dix heures avec un courant monophasé de 12A.

Les 50 franciliens désignés pourront tester 25 véhicules pendant six mois, entre décembre 2010 et mai 2011, puis ensuite de juillet à décembre 2011. Cette initiative n’est pas gratuite car chaque testeur devra débourser 475 euros par mois. 25 autres voitures seront mises à la disposition de collectivités et d’entreprises. BMW a ainsi choisi EDF, Veolia Environnement et l’établissement de recherche l’INRETS pour l’aider dans son expertise de la mobilité. EDF interviendra par exemple spécifiquement dans le contrôle des installations électriques, alors que Veolia se concentrera sur les systèmes de gestion de l’auto-partage.

L’objectif pour le constructeur et les pouvoirs publics français est en effet de connaître à la fois le comportement des véhicules, celui des utilisateurs et les services à prévoir pour les satisfaire au mieux. Le groupe utilisera ces conclusions pour définir la future voiture électrique du groupe prévue pour 2013, pour l’heure dénommée Megacity. « Elle aura des caractéristiques complètement différentes de ce qu’on a pour le moment sur le marché », a expliqué Thomas Becker, vice-président chargé des affaires publiques de BMW. « Pour la première fois, des fibres de carbone seront utilisées à grande échelle dans des véhicules de série ».

Au total, 612 véhicules électriques sont testés ainsi dans différentes villes du monde, comme à Munich, Los Angeles et Londres entre autres.


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS