Blue Origin dévoile son alunisseur Blue Moon

L’américain Blue Origin développe depuis trois ans un alunisseur pour emmener des charges utiles et des personnes sur la Lune. Son patron, Jeff Bezos, l’a présenté au public lors d’une conférence le 9 mai. Pour le propulser, un nouveau moteur, baptisé BE-7, a également été présenté.

Partager
Blue Origin dévoile son alunisseur Blue Moon
La version "cargo" de l'alunisseur Blue Moon peut emmener 3,6 tonnes de charge utile.

Les Etats-Unis ont l'ambition d'envoyer de nouveau des astronautes sur la Lune d’ici 2024. Et Jeff Bezos entend être de la partie. Le 9 mai, le patron de Blue Origin a dévoilé l’alunisseur Blue Moon, développé par ses équipes depuis trois ans. Le patron de l’entreprise d’astronautique, également fondateur et principal actionnaire d'Amazon, a présenté sur scène une version « cargo » de son engin, capable de déposer 3,6 tonnes de charge utile sur la Lune. Mais l'entrepreneur américain a précisé que ses équipes avaient travaillé sur une version plus large pour le transport habité capable d’emmener 6,5 tonnes.

Développé depuis trois ans également et conçu pour Blue Moon, un nouveau moteur de la gamme Blue Origin a été dévoilé. Après BE-3 et BE-4 qui propulsent ses lanceurs New Shepard et – d’ici 2021 – New Glenn, place à BE-7. Utilisant un mélange d’ergols d’oxygène et d’hydrogène liquides, ce nouveau moteur « en grande partie imprimé en 3D » aura une impulsion spécifique de 453 secondes et fournira une poussée de 40 kN ajustable. Le patron de Blue Origin précise que le caractère ajustable est « critique » pour fournir la bonne poussée à un alunisseur dont la masse passe de 15 tonnes (33 000 livres) à 3 tonnes (7 000 livres) lorsqu’il brûle son carburant. Le BE-7 sera testé pour la première fois cet été.

L’hydrogène stocké à bord servira également à alimenter les piles à combustibles de 2,5 kW. « Nous avons préféré les piles à combustibles plutôt que les panneaux solaires car nous voulons survivre pendant les nuits lunaires qui durent deux semaines », a précisé Jeff Bezos.

Enfin, le patron de Blue Origin a indiqué que Blue Moon serait capable de se poser avec une précision inférieure à 23 mètres (75 pieds). Afin de se repérer, il utilise un système de machine learning alimenté par des images du sol lunaire cartographié.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS