L'Usine Auto

Bloqués par la neige, les salariés du Technocentre Renault écoutent du Sinatra

, ,

Publié le

Coincés par la chute de neige dans les Yvelines, 3 000 salariés du Technocentre de Renault à Guyancourt ont dû dormir sur place avec les moyens du bord

Bloqués par la neige, les salariés du Technocentre Renault écoutent du Sinatra © Renault

Suite aux chutes de neige en région parisienne le 8 décembre, 3 000 salariés du Technocentre de Renault dans les Yvelines ont passé la nuit sur place, ne pouvant rejoindre leurs domiciles. Dès le début d’après-midi, la direction du centre a recommandé aux salariés de ne pas quitter le site en voiture, du fait des conditions climatiques et des précautions émises par la préfecture. « Sécurité, ressources humaines, communication et logistique, tous les services se sont réunis pour mettre en place une cellule de crise et informer les 10 000 personnes présentes sur le site », confie le responsable chargé de la communication sur le site, Mathieu Perrier.

Si certains salariés ont choisi de partir en voiture en début d’après midi, beaucoup n’ont pas pu quitter le Technocentre ou ont du faire demi-tour, abandonnant leurs véhicules au bord de la route enneigée. Sur le Technocentre, toutes les équipes responsables du chauffage, de la sécurité et de la cuisine ont été réquisitionnées. « Nous avons réussi à avoir un cuisinier qui a préparé plus de 500 repas chauds, l’électricité et le chauffage ont tourné à plein toute la nuit, précise le responsable. Et les volontaires n’ont pas manqué, pour le service ou pour le déneigement par exemple ».

« Personne ne doit être isolé »

Question couchage, les salariés solidaires ont fait avec les moyens du bord, avec seulement quelques couvertures, « sans qu’il n’y en ait pour tout le monde ». Ils ont dormi dans les bureaux, les salles de réunion réaménagées pour l’occasion ou dans les amphithéâtres « équipés de fauteuils un peu rembourrés comme dans les salles de cinéma ». D’ailleurs, la direction a réussi à retransmettre le match de football OM / Chelsea.  Avec une consigne : « personne ne devait rester isolé ». Car le Technocentre de Renault est gigantesque et s’étend sur 150 hectares.

Et moment magique au cœur des déboires des salariés du Technocentre : un concert de musique en pleine rue à minuit. « Des professeurs de musique venus au Technocentre pour leurs cours dans la journée ont été bloqués, comme nous, et ont improvisé du Sinatra ou du Gainsbourg en pleine nuit, commente le responsable. C’était incroyable, inoui ». 

Pour l’heure, la cellule de crise est toujours en place, car les accès au Technocentre restent difficiles. Les salariés attendus pour leur journée de travail aujourd’hui ont reçu pour consigne de travailler à distance. Quant aux 3 000 salariés bloqués, ils attendent le feu vert pour pouvoir rentrer chez eux. « Une expérience humaine étonnante, assure Mathieu Perrier. Même s’il ne faudrait pas qu’elle se renouvelle trop souvent ».
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/12/2010 - 13h25 -

"3 000 salariés du Technocentre de Renault dans les Yvelines ont passé la nuit sur place" "Nous avons réussi à avoir un cuisinier qui a préparé plus de 500 repas chauds" Et pour les autres, jeûne forcé ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte